Le réseau de surveillance de la grippe de l’OMS : circulation, innovation et santé publique

par Ana isabel Aranzazu

Thèse de doctorat en Histoire

Soutenue le 27-03-2015

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Érasme (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis) , en partenariat avec Université Paris 13 (établissement de préparation) .

Le président du jury était Marie Jaisson.

Le jury était composé de Joël Coste, Frédéric Keck.

Les rapporteurs étaient Christian Bonah, Michel Grossetti.


  • Résumé

    Ce projet de recherche envisage la construction de l’histoire du réseau mondial de surveillance de la grippe de l’OMS à partir de sa création en 1947 et jusqu'à présent. La problématique est divisée en cinq axes. Le premier porte sur l’étude de la mise en place et de l’évolution du réseau en soulignant son rôle de programme global de santé publique dans la prévention et le contrôle des épidémies et des pandémies grippales. Le deuxième analyse le réseau en tant que programme innovateur et en évolution constante devant faire face aux urgences de santé publique imposées par l’émergence continue des nouveaux virus et par les pandémies et les menaces des pandémies grippales. Le troisième examine la puissance et les limites du réseau du point de vue de la globalisation et de son effectivité comme système de surveillance. Le quatrième étudie les enjeux concernant la relation entre ce réseau et la production des vaccins contre la grippe pandémique et saisonnière. Le cinquième traite des problèmes concernant la circulation des souches virales, des savoirs et des techniques au sein du réseau mondial de surveillance de la grippe. Mots-clés : grippe, surveillance, innovation, circulation, santé publique, vaccins, OMS

  • Titre traduit

    WHO influenza surveillance network : sharing, innovation and public health


  • Résumé

    This dissertation traces the history of the WHO global influenza surveillance network between 1947 and 1997. This international public health system is responsible for the continuous monitoring of influenza virus mutations and the transfer of strains to the pharmaceutical industry for the production of vaccines. This story explores the various strategies employed by WHO in order to ensure the constitution and the globalization of the influenza network: development, standardization and dissemination of laboratory techniques and epidemiological surveillance methods; production and free distribution of reagents; certification and dissemination of scientific and epidemiological information on influenza; development of regulatory standards concerning the circulation and sharing of strains, epidemiological information and knowledge inside and outside of the influenza surveillance network. This analysis addresses the relationship between science, economics and international politics involved in the creation and the growth of this program. Furthermore, this story examines the challenges posed by the globalization of the influenza surveillance system, including the difficulties faced by developing countries – not producing influenza vaccine – to collaborate in the influenza surveillance. The involvement of WHO into the regulation of the production and the control of influenza vaccine and the relationship established by WHO with the industries producing the vaccine is also considered in the present study.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 12-12-2018

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.