La problématique de la constitution du corps chez les psychotiques : création et suppléance

par Fernanda Jourdan de Almeida Santos

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Éric Bidaud.

Le président du jury était Marie-Claude Fourment-Aptekman.

Le jury était composé de Maria Cristina Machado Kupfer, Gérard Pommier, Leandro de Lajonquière.


  • Résumé

    La présente étude trouve son point de départ dans une question d’un patient paranoïaque sur la perception del’image de son corps. À partir des théories psychanalytiques, nous soutenons que la constitution du corps et dupsychisme sont liés. Ils se forment à partir de la « maitrise » par le sujet de la question énigmatique de la béancede l’Autre, et la manière par laquelle il va parvenir à « tempérer » cette jouissance lors de son entrée dans lesymbolique.Les sujets psychotiques présentent une faille lors de cette « étape » constitutive. À travers différentes études decas, nous remarquons comment cette Verwerfung ou forclusion de l’inscription de la métaphore paternelle peutêtre palliée par une création propre au sujet. Ceci nous amène à développer les concepts de sinthome de J. Lacanet de création de J. Oury. Pour inclure ces concepts théoriques dans un traitement, notre thèse soutientl’élaboration d'une clinique différentielle pour les psychoses et un traitement axé sur les principes de lapsychanalyse, la psychothérapie institutionnelle et la psychiatrie de secteur.Notre étude souligne aussi la singularité de la « logique » psychotique et veut la sortir d’un déficit ou d’unsimple encadrement du sujet dans une « norme ». Nous mettons en évidence l’importance de l’écoute du sujet etde l’élaboration d’un traitement au cas par cas, essentiel à la prise en charge de la souffrance psychotique.

  • Titre traduit

    The problematic of the constitution of the body in psychotic's organizations : creation and suppleance


  • Résumé

    The starting point of our study comes from a question of a paranoiac patient abour his perception of the image of its own body. Based on the psychoanalytic theories, we support thaht the constitution of the body and the psyches are linked. They build themselves from the way the subject manage the enigmatic question of the emptiness of the other and the how will "temper" this "jouissance" when entering the symbolic register. The psychotic patients show a breach during this constitutive "step". Through different case studies, we noticed how this "verwerfung or forclusion" of the paternal metaphor can be relieved by a singular creation of the patient. This leads us to develop the concepts of sympthom from J. Lacan and creation of J. Oury. To include these theorical concepts in a therapeutic treatment, we support a differential clinic approach for the psychotics and a treatment based on the prnciples of the psychoanalysis, the institutional psychotherapy and the sector psychiatry. Our study also underlines the singularity of the psychotic "logic" and intends to shop considering it as a deficit in comparison to a general "norm". We raised the importance of listening the patient and defining the treatment on a case by case basis, which is key for taking care of the psychotic suffering.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.