L'adhésion du Liban à l'OMC : une évaluation d'impact ex ante macro et micro économique

par Ghada Tabbah

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Pierre Cling.

Soutenue le 08-06-2015

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Érasme (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis) , en partenariat avec Université Paris 13 (établissement de préparation) et de Centre d'Economie de l'Université Paris Nord / CEPN (laboratoire) .

Le président du jury était Jacques Mazier.

Le jury était composé de Marc Lautier, Raed Safadi.

Les rapporteurs étaient Marc Raffinot, François Roubaud.


  • Résumé

    Bien que la littérature théorique et empirique étudiant les effets de l’OMC et d’une libéralisation commerciale sur les performances économiques des pays et sur le bien-être soit riche, il existe une absence de consensus quant aux liens commerce-croissance-pauvreté. Les liens ne sont ni simples, ni automatiques et requièrent d’être traités avec précaution, tout en prenant en compte les spécificités nationales et le contexte particulier de chaque pays. D’où l’attention particulière apportée à l’économie libanaise, une économie en reconstruction, caractérisée entre autres par un déficit commercial chronique et engagée depuis 1999 dans le deuxième plus long processus d’adhésion à l’OMC, qui semble loin d’être achevé. Pour examiner les impacts potentiels de l’adhésion du pays à l’OMC sur les grandeurs macroéconomiques, un modèle d’équilibre général calculable dynamique est employé, et différents scénarios sont simulés. L’analyse en équilibre général est combinée avec une analyse de micro-simulation comptable, évaluant les impacts micro-économiques sur les différentes catégories des ménages. Les résultats suggèrent que l’adhésion du pays à l’OMC entraînerait une évolution plus favorable des grandeurs macro-économiques par rapport au scénario de base (surtout lorsqu’un mécanisme d’augmentation de la productivité totale des facteurs entre en jeu). Une adhésion permettrait également une baisse de la pauvreté et des inégalités, en améliorant la situation des travailleurs non qualifiés.

  • Titre traduit

    Lebaon's accession to the WITO : an ex ante macro and micro-economic impact assessment


  • Résumé

    Although the theoretical and empirical literature studying the effects of the WTO and trade liberalization on the economic performance of countries and the well-being is rich, it remains that there is a lack of consensus on the links trade-growth-poverty. The links are neither simple nor automatic and require to be treated with caution, and to take into account national specificities and the particular context of each country. Hence the special attention given to the Lebanese economy, characterized among others by a chronic trade deficit, and by the second longest WTO accession process, which dates from 1999 and seems far from over. To examine the impacts of Lebanon’s accession to the WTO on macroeconomic variables, a dynamic CGE model is used, and different scenarios are simulated. Using a sequential approach, the general equilibrium analysis is combined with a microsimulation analysis, evaluating the micro-economic impacts on different categories of households, poverty and inequality. The results suggest that the country's accession to the WTO leads to a more favorable economic performances compared to the baseline scenario (especially when the mechanism of the increase in total factor productivity is put into play). It also allows a reduction in poverty and inequality, by improving the situation of unskilled workers.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Droit/Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.