L’insécurité personnelle des jeunes dans les transports en commun franciliens : une étude dispositionnelle du sentiment d’insécurité

par Julien Noble

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Bernard Dolez et de Philippe Robert.

Soutenue le 02-11-2015

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Érasme (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis) , en partenariat avec Université Paris 13 (établissement de préparation) et de Université Paris 13- Paris Nord / UP13 (laboratoire) .

Le président du jury était Antoine Pécoud.

Les rapporteurs étaient Renée Zauberman, André Lemaître.


  • Résumé

    L’enquête victimation et sentiment d’insécurité réalisée par l’IAUîdF montre que près d’un francilien sur deux redoute d’être agressé ou volé dans les transports en commun. Basée sur une trentaine d’entretiens réalisés auprès d’étudiants de l’Université Paris 13, cette étude vise à rendre compte des mécanismes de production de ce phénomène social. Deux principaux résultats émergent de cette recherche. On identifie d’abord trois catégories de facteurs à l’origine de l’insécurité personnelle dans les transports collectifs. La première, de nature sociale, insiste sur la perception du risque suscitée par l’isolement et certaines catégories d’usagers. La seconde est liée aux modalités de fonctionnement des transports en commun, dont certaines caractéristiques renforcent la peur des voyageurs. La troisième porte sur l’architecture et plus spécifiquement sur le cloisonnement des espaces et ses différents effets selon le nombre d’usagers. À l’aide du concept de disposition, on propose ensuite une explication aux nombreuses variations individuelles en matière de perception du risque de victimation. On insiste alors sur le passé incorporé des enquêtés, façonné sur la base des expériences menaçantes, des représentations du danger et des caractéristiques individuelles de chacun, pour rendre compte de leurs réactions dans les situations présentes. Cette analyse permet de dégager deux profils d’usagers, chacun subdivisé en trois sous profils. Les sécures d’abord rassemblent les fragiles, les assurés et les tranquilles. Les inquiets ensuite se répartissent entre les vigilants, les protégés et les résistants.

  • Titre traduit

    Young people's fear of crime in public transportation : a dispositional study of fear of crime


  • Résumé

    Survey on Victimation et sentiment d’insécurité survey conducted by the Institut d’aménagement et d’urbanisme de la region Île-de-France shows that almost one in two residents of the region feels worried about being robbed or mugged while travelling in public transportation. Based on thirty interviews with Université Paris 13 students, this study examines the mechanism of production of this social phenomenon. Two main results emerge. First, three types of factors leading to the emergence of fear of crime in public transportation are identified. The first is a social factor, relating to how isolation and certain categories of other passengers increase the perception of risk. The second relates to the operations procedures of the public transportation system, some of which reinforce passengers’ fear. The third concerns architecture and, more specifically, the partitioning of spaces and its varying effects depending on the number of passengers. Then, using the concept of disposition, we propose an explanation of the many individual variations in perceived victimization risk. We insist on the past as incorporated by the respondents, shaped by the earlier threats they experienced, by their social and cultural representations of danger and by their individual characteristics, to account for their reactions to the present situations. This analysis leads to the elaboration of two users’ profiles, each subdivided into three sub-profiles. The first are deemed Secures, and include fragile, self-confident and tranquil public transportation users. Worried and is split into the watchful, the protected and the resistant.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.