L' art de la dérive dans l'œuvre romanesque d'Aragon

par Emmanuelle Cordenod-Roiron

Thèse de doctorat en Histoire et sémiologie du texte et de l'image

Sous la direction de Nathalie Piégay.

Le président du jury était Jean-François Louette.

Le jury était composé de Daniel Bougnoux.

Les rapporteurs étaient Mireille Hilsum.


  • Résumé

    Une force anarchique traverse les romans d'Aragon, de façon surprenante chez un auteur dont on se rappelle en particulier la soumission à son parti. Dans ce vaste ensemble de démesure et de liberté textuelles, nous avons découvert un phénomène d'écriture original, puisque sans exemple littéraire : par moments, la plume d'Aragon s'emporte selon un mouvement propre —travaillé, tant la prose devient éblouissante — sans principe directeur, de façon purement expressive — au contraire, donc, des digressions par nature explicatives. Ces passages que ni Aragon, ni la critique n'avaient rapprochés, nous les avons appelés dérives, car seule cette image aragonienne pouvait en rendre compte au plus juste. Ces dérives se révèlent être de véritables épiphanies de l'auteur lui-même, ouvrant secrètement le roman à un roman lyrique de soi. Loin de l'éclatement du moi qu'on aurait pu attendre, Aragon se retrouve au contraire lorsqu'il dérive, ce qui explique l'unité saisissante — de forme comme de contenu — des dérives entre elles, et la permanence du phénomène dans ses romans, à des degrés divers. Notre auteur jubile à exprimer une face cachée de lui-même, tout en SE rendant en définitive insaisissable. Le romancier et le poète se trouvent ainsi réunis, mais de façon inédite, au-delà de chacun des deux genres, la dérive n'apparaissant pas dans la poésie. Nous commençons par délimiter la notion par comparaison avec les formes a priori connexes de la digression, de l'écriture automatique et de l'écriture associative. Puis ce sont les enjeux de la dérive que nous analysons, en considérant successivement la narration, la composition et la réception des romans

  • Titre traduit

    The art of drifting in Aragon's novels


  • Résumé

    Aragon's novels are permeated with an anarchic force — quite surprising, actually, in a writer whose submission to his party was particularly notorious. In this expansive set of textual excess and liberties, we hav spotted an unquestionably original writing phenomenon — unique in literature : at times, Aragon gets carried away: his style of writing takes on a life of its own — artfully crafted, though, so dazzling it becomes — withou the semblance of a guiding principle, in a purely expressive way — hence quite distinct from digressions, explanatory by nature. Such passages had never been related by Aragon, or literary criticism either. These we call drifts, since only that typical Aragonian image can best account for them. Drifts turn into real epiphanies of their very author, and secretly open up the novel to a lyrical narrative of himself. This has nothing to do with his ego flying off the handle; quite the contrary, Aragon gets to finds himself while drifting, which explains the striking unity — of form as of content — of these various drifts, a phenomenon that runs through al his novels, to varying degrees. Our author expresses — jubilantly — a hidden side of his, but elusively, too, so there is no pinning him down. This is a duet when novelist and poet unite — but in a new way that goes beyond either genre, since never would the poet indulge in such drifting. First, we delineate the concept, comparing it to a priori related forms: digression, as well as automatic and associative styles of writing. Then we analyze what is at stake in drifting, successively considering the novels narrative, composition and reception.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (338 p.)
  • Annexes : Notes bibliogr. Bibliogr. p.314-338

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL(2015)105
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.