L'organisation paradoxante : le cas des multinationales du conseil

par Julie Bourocher

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Vincent de Gauléjac.


  • Résumé

    « Soyez heureux ! », « Amusez-vous ! », « Sens-toi libre ! », « Sois autonome ! », « Sois naturelle mais « à notre façon ! » », « Tu as « carte blanche » mais attention, « pas de vagues ! ». Nous sommes, dans la vie courante comme au travail, régulièrement confrontés à des paradoxes. Ils imprègnent notre vie sociale comme ils se glissent, précisément, au coeur de nos organisations. Cette thèse postule l'émergence de l' « organisation paradoxante », fondée sur une incohérence systémique, dans laquelle se mêlent des champs d'opposés ou des forces contraires formant des couples d'incompatibles, impactant la compréhension comme l'action des individus au travail. Organisation symptôme et symptomatique de l'hypermodernité, de la « folie » des hommes qui la produisent et la subissent, comme de la crise de responsabilité du management contemporain, comment cette organisation se caractérise-t-elle ? Se forme-t-elle ? Et quels effets génère-t-elle sur les individus ? Telles sont les questions auxquelles répond cette thèse à travers le prisme des multinationales du conseil, ces « fabriques » de l'organisation et de l'individu hypermodernes, appréhendées à travers une sociologie « clinique » du capitalisme dont elles apparaissent comme 1 structure « idéale-typique ».

  • Titre traduit

    The paradoxal work place : the case of consulting multinationals


  • Résumé

    « Be happy ! », « Enjoy yourself ! » « Be free ! » « Be independent ! » « Be simple but yourself ! « You have full autonomy but be careful don't make any waves ! ». At home and at work, we are frequently exposed to paradoxes which are integral to our social life and central to our work place. This thesis presents the emergence of the « paradoxal work place » based on a systematic inconsistancy where reverse current and opposite forces mix together to create incompatible partnerships, impacting understandings together with behaviours of individuals at works. Symptom organisation and symptomatic of the ultra-modernity, from the « madness » of human being who create it and suffer from it, like the lack of contemporary management ownership, how this work place defined itself? Create itself? And which effect it generates on individuals ? These are the questions answered in this thesis through the prism of consulting multinationals, these « factories" of organisation and the hypermodern individual, perceived to be a clinical sociology of capitalism which they appear as the « ideal-typical » structure.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (204 f.)
  • Annexes : 123 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (2015) 090
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.