Le freudo-marxisme : analyse des points de rupture

par Sébastien Allali

Thèse de doctorat en Recherche en psychopathologie et psychanalyse

Sous la direction de Max Kohn.


  • Résumé

    Les pères du freudo-marxisme, Otto Gross et Wilhelm Reich, s'éloignèrent de bien des idées de Freud, ce qui obligea ce dernier à prendre ses distances avec des disciples devenus indésirables. Les points de rupture concernent l'étiologie des névroses, la possibilité d'une « psychothérapie populaire », les modalités de la cure, les rapports entre psychanalyse et politique, la famille, l'éducation, la religion, le travail ou encore la création artistique. La pensée de Gross et celle de Reich ont néanmoins eu un rôle de taille, non seulement dans l'histoire de la psychanalyse mais encore dans l'élaboration même de la pensée freudienne. Ils furent les premiers à insister sur la part essentielle de la misère économique et de la misère sexuelle dans l'origine des névroses. Le fond du désaccord théorique et clinique est anthropologique : rousseauistes, Gross et Reich pensent que l'homme est bon et que son agressivité résulte d'une dysharmonie sociale. Freud croit en revanche en l'existence d'une pulsion de mort dont le déni constitue la pierre angulaire du freudo-marxisme.


  • Résumé

    The fathers of Freudo-marxism, Otto Gross and Wilhelin Reich, walked away from many of Freud's ideas ; this forced him to distance himself from his disciples, whom he now deemed undesirable. The breaking points concern the etiology of neuroses, the possibility of a « popular psychotherapy », the cure's modalities, the relationship between psychoanalysis and politics, family, education, religion, work, or artistic creation. However, Gross and Reich's thoughts have had a significant role, not only in the history of psychoanalysis, but also in the very construction of Freudian thought. They were the first to emphasise the fundamental part of both the economic misery and the sexual one in the origin of neuroses. The core of the theoretical and clinical disagreement is anthropological: Gross and Reich, who are both Rousseausist, think that man is intrinsically good, and that his aggressivity is the result of a social disharmony. Freud, on the contrary, believes in the existence of a death wish, the denial of which provides Freudo-marxism with its cornerstone.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2017 par MJW Fédition à Paris

Éros sans thanatos ? : le déni de la pulsion de mort des pères du freudo-marxisme


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (257 p.)
  • Annexes : 75 réf. Notes de bas de page. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (2015) 066
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2017 par MJW Fédition à Paris

Informations

  • Sous le titre : Éros sans thanatos ? : le déni de la pulsion de mort des pères du freudo-marxisme
  • Dans la collection : Culture & langage , 2109-7305
  • Détails : 1 vol. (265 p.)
  • ISBN : 979-10-90590-60-1
  • Annexes : Bibliogr. p. 263-265
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.