Challenging unsettledness : approaches to reading the letters of John keats

par Jeremy Elprin

Thèse de doctorat en Langue et cultures des sociétés anglophones

Sous la direction de Jean-Marie Fournier.


  • Résumé

    Cette thèse s'intéresse aux défis posés par le caractère instable des lettres de John Keats. Même si ces dernières comptent parmi les plus célèbres de toute la littérature anglaise, les critiques n'ont commencé que récemment à les envisager comme une création artistique à part entière, plutôt qu'un simple complément (aussi éclairant soit-il) à son oeuvre poétique, ou une source biographique. Afin de mener ce projet à bien, ce travail de recherche se propose d'étudier leur complexité, tant formelle que générique et matérielle. Cela implique de les examiner sous différents angles critiques — en ce sens que ces lettres semblent inviter et mettre à l'épreuve certaines approches interprétatives — mais aussi de s'intéresser à leur forme manuscrite, en regard de leurs transcriptions et leur diffusion une fois éditées. Plus spécifiquement, et grâce à la numérisation récente d'une quantité importante des lettres manuscrites, il est désormais possible de s'intéresser de plus près à l'engagement artistique de Keats pour son oeuvre épistolaire, d'étudier dans quelle mesure son écriture s'adapte à l'aspect visuel et matériel de la page manuscrite, et comment elle exploite savamment les limites de la lettre, en tentant d'y créer un nouvel espace de composition, engendré par la nature même du support. En remettant l'accent sur les différentes formes d'instabilité qui sous-tendent l'intégralité du corpus, cette thèse tente à la fois de souligner les problèmes de compréhension que posent encore certains des passages les plus emblématiques, et de mettre en lumière ces textes dont l'opacité relative continue de mettre le lecteur à l'épreuve.


  • Résumé

    This thesis -explores the challenging unsettledness of John Keats's letters, and attempts to give them the sustained critical attention they have long deserved. Indeed, although the letters rank among the most famous in English literary history, critics have only recently begun to read them as a creative achievement in their own right, rather than as an illuminating supplement to his poetic oeuvre or as material for his biography. The present study argues that, in order to further this project, it is necessary to think more about their formal, generic, and material complexity. This entails looking at them from a variety of angles — as texts which seem self-consciously to invite and to challenge certain interpretive approaches — but also looking at the way they were originally written, in comparison with the way they have been transcribed and disseminated in print. In particular, thanks to the recent digitization of a substantial number of the extant holograph letters, it is now possible to read further into Keats's creative engagement with his epistolary materials: to study the ways in which his writing responds to the look and feel of the manuscript page, probes and strategically exploits the limits of individual letters, speculates on and prospects for an alternative compositional space opened up by the medium itself. By returning focus to the diverse forms of unsettledness (textual, theoretical, "literary") which underlie the corpus as a whole, this thesis attempts at once to expose some of the gaps in our understanding of the most canonical passages of the letters, and to shed light on those texts — often no less challenging — which have remained in relative obscurity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (601 p.)
  • Annexes : 470 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (2015) 059
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.