L'écriture de Joan Miró dans l'oeuvre de Jacques Dupin

par Élisa Sclaunick

Thèse de doctorat en Histoire et sémiologie du texte et de l'image

Sous la direction de Évelyne Grossman et de Pierre Vilar.


  • Résumé

    Jacques Dupin et Joan Miró sapent les frontières entre poésie et arts plastiques ; pourtant, ils maintiennent l'écart qui sépare leurs disciplines. Édifiée sur un champ de ruines, leur communauté artistique est le lieu d'une expérience négative au revers créateur. C'est cette tension que cette thèse explore en interrogeant les rapports entre plasticien et écrivain, entre signes plastiques et linguistiques, entre puissances de destruction et de création. Poète ou critique d'art, pour Jacques Dupin il faut trancher. Alors qu'il est considéré comme spécialiste — et même expert — de l'oeuvre de Joan Miró , il met de côté la voix du poète, il met en crise celle du critique et rejette celle du spécialiste. Il refuse en effet une parole en surplomb pour plonger dans l'atelier. Là, l'oeuvre polymorphe de Joan Miró — plasticien et poète — travaille ses textes ; là, le peintre s'offre comme modèle au critique et au poète. Sans nier l'altérité, la critique d'art se fait elle-même atelier et identifie paradoxalement Jacques Dupin à Joan Miró. L'oeuvre critique et poétique de Jacques Dupin est ainsi étudiée dans la proximité de l'artiste catalan.

  • Titre traduit

    Joan Miró's writing in Jacques Dupin's work


  • Résumé

    Jacques Dupin and Joan Miró undermine the borders between poetry and art, and yet they maintain the gap separating their subjects. Built on a field of reins, their art community is the place of a creative but negative expérience. That tension is what this dissertation explores, questioning the relations not only between plastic artist and writer, but also between plastic and linguistic signs and between forces of destruction and of creation. As a poet or an art critic, Jacques Dupin thinks a choice must be made. While he is considered as a specialist and even an expert of Joan Miró's works, he puts aside the poet's voice, disturbs the critic's and dismisses the specialist's. As a malter of fact, rather titan speaking front a different perspective, he chooses to dive into the workshop. There, the polymorphic work of Joan Miró, as well an artist and a poet, writes his reviews, and there too, the painter stands as a model for the critic and the poet. Without denying that otherness, the art review itself becomes a workshop and paradoxically identifies Jacques Dupin with Joan Miró. Jacques Dupin's critic and poetic work is there ore studied within the proximity of the Catalan artist.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (422 p.)
  • Annexes : 864 réf. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (2015) 049

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.