Anna Freud ou la réécriture de « la naissance de la psychanalyse » : objet du fantasme, fonction du moi

par Fabienne Leleux

Thèse de doctorat en Recherches en psychopathologie et psychanalyse

Sous la direction de Paul-Laurent Assoun.


  • Résumé

    A partir d'une question de style, l'omission, identifiée dans plusieurs écrits d'Anna Freud, et marquée, notamment, dans deux textes-clefs, par des points de suspension, tenus par Lacan pour expression du symptôme, l'auteure revisite les écrits anna-freudiens et interroge la problématique de l'enfant non désiré-e par l'Autre premier, mais finalement accueilli-e par le père. Les effets pathologiques de ce non désir initial, dont ses répercussions sur la fonction paternelle, sur la tournure du fantasme oedipien, ainsi que sur le rôle du père réel en tant qu'agent de la castration, jusqu'à l'impossible de son deuil sont mis en valeur par le croisement des écrits, des carnets de notes préparatoires aux textes et des correspondances d'Anna Freud, dès lors que ceux-ci font référence à la problématique. Les différentes issues et constructions, dont les Sigmund Freud Archives, envisagées par le sujet pour clore ce deuil interminable montreront la prégnance inexpugnable du modèle initial de l'Autre inaccessible et la nécessité d'un meurtre par délégation. Ce prisme donnera également matière à une relecture de la doctrine anna-freudienne du moi fort et de synthèse, fondatrice de la future ego-psychologie, entendue comme répétition du mode de suppléance à l'altération narcissique de son auteure, ainsi que de sa technique de l'observation directe. Enfin, la doctrine anna-freudienne sera réinsérée dans le discours de l'Autre social propre à la Ville de Vienne, surnommée, « La Rouge » qui lui autorisa le développement de sa technique comme de sa pratique dites analytiques.


  • Résumé

    Taking as her departure point a stylistic trait visible in several of Anna Freud's writings--and indicated most notably, in two key texts, by suspension marks, considered symptomatic by Lacan--the author re-examines the Anna-Freudian opus and probes the problem of the (girl) child who is not desired by the primary Other, but who is finally accepted by the father. The pathological consequences of this initial non-desire--its effects on the paternal function, on the turn taken by the Oedipal fantasy, as well as on the role of the real father as the agent of castration, including the impossibility of fully grieving for him--are emphasised by examining intersecting texts, the notebooks preparatory to the texts and also Anna Freud's correspondence, whenever her letters refer to this problematic issue. The different solutions and projects--for example the Sigmund Freud Archives, which Anna viewed as likely to bring closure to this interminable mourning--will demonstrate the ineradicable predominance of the initial model of the inaccessible Other and the need for murder by delegation. This prism will also provide material for a re-reading of the Anna-Freudian doctrine of the strong ego and of synthesis-- the basis of future ego-psychology, understood as a repetition of the substitution of the narcissistic modification of its authoress as well as of her technique of direct observation. In conclusion, the Anna-Freudian doctrine will be reintegrated into the discourse of the social Other proper to the city of Vienna, nicknamed the Red City, which authorised it to develop the techniques and practices of analysis. Traduction Camille NAISH.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (218 p.)
  • Annexes : 261 réf. Notes bibliogr. Annexes

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (2015) 041
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.