Les territoires de la coopération décentralisée dans la région de Koulikoro au Mali : l'injonction de la mobilisation des associations de migrants

par Hawa Coulibaly

Thèse de doctorat en Géographie du développement

Sous la direction de Laurent Faret.

Soutenue en 2015

à Sorbonne Paris Cité , en partenariat avec Université Paris Diderot - Paris 7 (autre partenaire) .


  • Résumé

    Migration practices between Mali and France are anchored in a transnational dimension with transfers happening between the places of origin and reception of migrants. Indeed, the mobilization of migrants for the implementation of development actions towards their place of origin enables to consider migration as a factor that construct links between these countries. These links appear through types of transfers the migrants organized both on individual and collective levels. In the country of origin and residency, migrants have been acknowledged their role as actors. States are using a strategy of capturing migrants' remittances which are considered as a mean to implement development projects. The forms of cooperation between migrants' organizations and political institutions have spread, particularly in the context of decentralized cooperation. Our thesis focuses on the intersections between migration practices and cooperation in the Koulikoro region in west-central Mali. Such intersections allow the construction of a collective dynamic between migrants' associations and local authorities toward the implementation of development projects in the place of origin of the migrants. Decentralized cooperation is a form of cooperation from territory to territory. It appeared in the Koulikoro region in the 1980s, however, the involvement of local authorities in international cooperation was preceded by the mobilization of migrants' associations that were already active in the region. This research examines the institutionalization of the framework of implementation of collective actions mobilizing both local authorities and migrants' associations. The participation of migrants' organizations in this form of cooperation lias strengthened in a global context where the issue of migration management is increasingly influencing international relations. Thus, this research focuses on the role of migration in the creation of links between territories by actors with divergent logics. This networking of actors, from the places of origin of migrants to the countries of receptions, leads to the making of action territories influenced by migration. In this case, the collective mobilization of actors contributes to a reconfiguration of the legitimacy of actors and a transformation of the actors' relation to territories.


  • Résumé

    Les pratiques migratoires entre le Mali et la France s'inscrivent dans une dimension transnationale à travers des types de transferts entre les lieux d'origine et d'accueil des migrants. En effet, la mobilisation des migrants pour la mise en place des actions de développement en direction de leur lieu d'origine permet de considérer la migration comme un facteur de construction de liens entre ces pays. Ces liens se manifestent dans le cadre des types de transferts organisés par les migrants sur les plans individuel et collectif. Dans les pays d'origine/d'accueil où les migrants ont obtenu une reconnaissance de leur rôle d'acteurs, les États s'inscrivent dans une stratégie de captation des transferts de fonds qui sont considérés comme un moyen de mise en oeuvre des projets de développement. Les formes de coopération entre les organisations de migrants et les institutions politiques se sont répandues notamment dans le cadre de la coopération décentralisée. Notre thèse s'intéresse au croisement des pratiques de migration et de coopération dans la région de Koulikoro au centre ouest du Mali. Cela se traduit par la construction d'une dynamique collective entre les associations de migrants et les collectivités territoriales qui se mobilisent pour la réalisation des projets de développement en direction du lieu d'origine de ces migrants. La coopération décentralisée est une coopération de territoire à territoire. Elle est apparue dans la région de Koulikoro à partir des années 1980. Néanmoins, cette implication des collectivités territoriales dans la coopération internationale est précédée par la mobilisation des associations de migrants qui était déjà en cours dans la région. Ce travail de recherche interroge l'institutionnalisation du cadre de mise en oeuvre des actions collectives mobilisant à la fois les collectivités territoriales et 'les associations de migrants. Car la participation des organisations de migrants à cette forme de coopération se renforce dans un contexte mondial où l'enjeu de la gestion des flux migratoires influence de plus en plus les relations internationales. Ainsi, l'objet central de cette recherche porte sur le rôle de la migration dans la mise en relation des territoires à travers des acteurs aux logiques divergentes. Cette mise en réseau des acteurs des lieux d'origine et d'accueil des migrants entraîne une fabrique des territoires d'action influencée par la migration. Dans ce cas, la mobilisation collective des acteurs contribue à une reconfiguration des légitimités d'acteurs et à un changement des rapports aux territoires de la part des acteurs.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (387 p.)
  • Annexes : 354 Réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (2015) 036

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.