Écologie, écosophie et réseaux numériques

par Adriana Anunciaçao Ramos

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Michel Maffesoli et de Massimo Di Felice.

Soutenue le 26-11-2015

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales : cultures, individus, sociétés (Paris ; 1994-2019) , en partenariat avec Université Paris Descartes (1970-2019) (établissement de préparation) et de Techniques et enjeux du corps / TEC - EA 3625 (laboratoire) .

Le président du jury était Patrick Tacussel.

Le jury était composé de Michel Maffesoli, Massimo Di Felice, Patrick Tacussel, Jean-Martin Rabot, Fabio La Rocca.

Les rapporteurs étaient Patrick Tacussel, Jean-Martin Rabot.


  • Résumé

    Au cours des dernières décennies, l'utilisation généralisée des technologies numériques de communication dans la vie quotidienne a donné lieu à une nouvelle relation entre l'individu et le territoire. Cette relation, dans laquelle les différents acteurs sont de plus en plus intégrés, surpasse l'ancien paradigme dichotomique caractérisé par la relation l'homme versus la nature. De cette façon, une nouvelle notion d'environnement, interactif et intégrant de l'espace social surgit, résultat de la représentation technologique de la nature et du dialogue favorisé par les réseaux numériques avec le territoire. L'objectif général de cette recherche est d'étudier le phénomène imaginaire écologique contemporain à partir de la perspective de la contribution de nouvelles technologies de communication numérique aux formes de représentation de la nature et de l'interaction avec le territoire. À cette fin, les voies et moyens d'interaction entre les individus, les technologies de communication numérique et le territoire seront étudiés, compte tenu des exemples de l'utilisation pratique des technologies numériques déjà consolidés. D'après une étude participative sur les réseaux numériques, ainsi que des études de cas, nous avons l'intention d'approfondir l'étude sur la contribution des réseaux numériques comme un territoire informatif ouvert pour les changements par rapport à la sociabilité contemporaine et l'imaginaire écologique contemporain.

  • Titre traduit

    Ecology, ecosophy and digital networks


  • Résumé

    In recent decades, the widespread use of digital communication technologies in daily life gave rise to a new relationship between individual and territory. This relationship, in which different actors are increasingly integrated, surpasses the old dichotomous paradigm characterized by the man versus nature's relationship. Therefore, a new notion of environment, interactive and member of the social space is born as a result of technological representation of nature and the dialogue fostered by digital networks with the territory. The overall objective of this research is to investigate the contemporary ecological imaginary phenomenon from the perspective of the contribution of new digital communication technologies to the forms of representation of nature and interaction with the territory. To this end, the ways and means of interaction between individuals, digital communication technologies and territory will be studied, considering examples of practical use of digital technologies already consolidated. From a participatory study on digital networks, as well as case studies, we intend to further study on the contribution of digital networks as an open informative territory to changes in relation to contemporary sociability and contemporary ecological imaginary.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque électronique. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.