Plainte subjective de mémoire : déterminants psychologiques, recherche d'aide médicale et efficacité d'une prise en charge psychoéducative

par Caroline Tandetnik

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Catherine Bungener.

Soutenue le 13-11-2015

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Cognition, comportements, conduites humaines (Boulogne-Billancourt) , en partenariat avec Université Paris Descartes (établissement de préparation) et de Laboratoire de Psychopathologie et Processus de Santé / LPPS (laboratoire) .

Le président du jury était Bruno Dubois.

Le jury était composé de Catherine Bungener, Bruno Dubois, Marie-Christine Gély-Nargeot, Élisabeth Spitz, Philippe Bonnet.

Les rapporteurs étaient Marie-Christine Gély-Nargeot, Élisabeth Spitz.


  • Résumé

    Contexte : La plainte subjective de mémoire correspond à la perception de difficultés de mémoire par le sujet, alors que les performances mnésiques objectives, évaluées par un bilan neuropsychologique, sont normales. Notre recherche visait premièrement à identifier les déterminants psychologiques de la plainte subjective de mémoire et deuxièmement, à évaluer les effets d'un programme psychoéducatif dédié à cette plainte, le programme PrévMém. Méthodologie : Les participants, qui tous se plaignaient de leur mémoire, ont été recrutés soit par les neurologues d'un service spécialisé dans la mémoire, soit par le biais d'une complémentaire santé. Un bilan neuropsychologique permettait de confirmer l'absence de troubles objectifs de mémoire. Des évaluations psychologiques (plainte de mémoire, métamémoire, dépression, anxiété, schémas précoces inadaptés de Young) par auto-questionnaires informatisés ont eu lieu avant le programme (n=144), à la fin du programme (n= 104) puis un an après la fin de celui-ci (n=34). Un bilan neuropsychologique était à nouveau réalisé un an après la fin du programme. Le programme PrévMém consistait en 5 séances de deux heures en groupe, à raison d'une séance par semaine animées par différents professionnels de santé. Résultats : A l'entrée du programme, les facteurs les plus prédictifs de la plainte de mémoire étaient les schémas de Young, en particulier celui de dépendance / incompétence. De plus, les personnes qui ont été recrutées par le biais d'une consultation dans un service hospitalier spécialisé, se distinguaient des autres par un niveau plus élevé de plainte de mémoire et de symptomatologie anxio-dépressive. Le programme PrévMém a permis de diminuer significativement le niveau de plainte de mémoire, le perfectionnisme mnésique et les inquiétudes envers la maladie d'Alzheimer. Conclusion : Notre étude a confirmé l'influence des facteurs psychologiques sur la plainte de mémoire et a mis en lumière la valeur prédictive du schéma cognitif dépendance / incompétence. Elle a également montré l'intérêt d'une prise en charge psychoéducative. Les résultats suggèrent d'introduire, dans de futures interventions psychothérapeutiques, un travail cognitif ciblé sur ce schéma de dépendance / incompétence.

  • Titre traduit

    Subjective memory complaint : psychological determinants, medical help-seeking and efficacy of a psychoeducational program


  • Résumé

    Background: Subjective memory complaint refers to self-experienced memory difficulties while having normal performances on standardized neuropsychological tests. Our study aimed firstly to identify the psychological predictors of subjective memory complaint and secondly to assess the effects of a psychoeducational program dedicated to this complaint, the PrévMém program. Methods: The participants, who all voiced a memory complaint, were recruited either by neurologists from a memory clinic, or through a health insurance plan. A neuropsychological assessment was performed to confirm the absence of memory impairment. The participants were administered computerized self-report psychological assessments (memory complaint, metacognition, depression, anxiety, Young early maladaptive schemas) before the program (n = 144), at the end of the program (n = 104), and finally one year later (n = 34). Another neuropsychological assessment was also performed one year after the end of the program. The PrévMém program consisted of 5 weekly 120-minute sessions, in a group setting, led by different health professionals. Results: At the time of entrance into the program, the best determinants of subjective memory complaint were the Young early maladaptive schemas, more specifically that measuring dependence /incompetence. In addition, participants who were recruited through the memory clinic differed from the others in that they showed a higher level of memory complaint and a higher level of anxiety and depression. The PrévMém program significantly reduced the memory complaint, memory "perfectionism" and concerns towards Alzheimer's disease. Conclusion: Our study confirmed the influence of psychological factors on memory complaints and highlighted the predictive value of the dependence / incompetence cognitive schema. It also underscores the value of a psychoeducational intervention. Our results suggest that it may be worthwhile to introduce cognitive restructuring that targets the schema of dependence/incompetence in future psychotherapeutic interventions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque électronique. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.