Les Polonais d'Afrique du Sud et leur identification nationale : le cas des immigrants polonais de la ville du Cap

par Anna Zofia Chruscinska

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Denys Cuche.

Soutenue le 14-10-2015

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales : cultures, individus, sociétés (Paris) , en partenariat avec Centre population et développement / CEPED (laboratoire) et de Université Paris Descartes (établissement de préparation) .

Le président du jury était Dominique Desjeux.

Le jury était composé de Denys Cuche, Dominique Desjeux, Sophie Chevalier, Ludwik Stomma.

Les rapporteurs étaient Sophie Chevalier, Ludwik Stomma.


  • Résumé

    Dans le milieu scientifique polonais, peu de travaux concernent l'Afrique du Sud et les communautés polonaises y habitant. Pourtant, ce territoire constitue un laboratoire social unique et les Polonais de l'Afrique du Sud sont soumis à des phénomènes qui peuvent retenir l'attention des sociologues. Cette recherche s'applique à repérer la dimension identitaire de ces phénomènes dynamiques avec l'exemple des trois vagues migratoires des Polonais habitant la ville du Cap. En alliant les techniques qualitatives de recherche en sciences sociales et la tradition de l'Ecole de Chicago de collecte des données, je présente l'évolution de l'attachement au pays d'origine, ainsi que différents types d'identité plurielle. La première partie est consacrée à la présentation historique et sociologique de mon terrain de recherche : l'Afrique du Sud en général, mais aussi les particularités de la région du Cap. Cette contextualisation comprend : l'organisation spatiale du Cap, la problématique interethnique dans la réalité post-apartheid, les conséquences urbaines des préjugés sociaux, et l'identification distinctive éventuelle des habitants de la ville du Cap par rapport au reste de l'Afrique du Sud. Dans la deuxième partie, je m'intéresse à la dimension diasporique de la communauté polonaise au Cap. A cette fin, j'examine les structures qui constituent l'une des facettes des Polonais du Cap : les organisations soumises à des processus de diasporisation. Elles ne sont pas à confondre avec les phénomènes de l'activité informelle, l'objet de l'analyse de la partie suivante. Dans la troisième partie, j'étudie la notion d'identité en général et, plus particulièrement, la question de l'identification à la nation polonaise. En donnant des exemples hors du contexte de la vie associative polonaise du Cap, je m'interroge sur : l'influence du contexte multiculturel de la société d'accueil sur l'identification des migrants polonais, l'approche dynamique de la présence des « traits » censées caractériser la nation polonaise au sein de la collectivité polonaise du Cap, et le processus de la transmission de l'identification nationale entre les générations. Dans mes résultats, je présente non seulement les différents types d'attachement au pays d'origine observés chez les acteurs sociaux, mais j'essaie également de tracer l'avenir possible du processus d'identification nationale chez les Polonais de mon terrain de recherche. J'espère que cette thèse constituera un point de départ pour d'autres chercheurs qui s'intéresseront à cette collectivité si méconnue, mais aussi pour des recherches comparatives sur l'identification nationale au sein d'autres communautés de migrants polonais. En tenant compte du fait que l'identité nationale en Pologne est en pleine transition, l'analyse des différences identitaires entre les vagues migratoires du Cap peut également s'avérer utile dans les recherches comparatives avec l'identification des Polonais vivant en Pologne.

  • Titre traduit

    Poles in South Africa and their national identification. : The case of Polish immigrants from Cape Town


  • Résumé

    Within the Polish scientific community, few studies refer to South Africa and the Polish communities living in this place. However, this territory constitutes a unique social laboratory and Poles from South Africa are subject to phenomena that can hold the attention of sociologists. This research applies to pinpoint the identity dimension of these dynamic phenomena with the example of the three migratory waves of Poles living in the city of Cape Town. By combining qualitative techniques of social science research and the tradition of collecting data elaborated at the Chicago School, I present the evolution of attachment to the country of origin, as well as different types of plural identity. The first part is devoted to the historical and sociological presentation of my research field: South Africa in general, but also the peculiarities of the Cape region. This contextualization includes: the spatial organization of Cape Town, the inter-ethnic issues in the post-apartheid reality, the urban consequences of social prejudice, and the possible identification of the inhabitants of Cape Town distinctive from the rest of South Africa. In the second part, I put much interest in the diasporic dimension of the Polish community in Cape Town. To this end, I examine the structures which constitute one of facets of Polish people from Cape Town: the organizations subject to the process of diasporization. They are not to be confused with the phenomena of informal activity, the purpose of the analysis of the next section. In the third part, I study the notion of identity in general and, more specifically, the question of identification with the Polish nation. Giving examples out of context of the associative life of Polish people from Cape Town, I examine: the influence of the multicultural context of the host society on the identification of Polish migrants, the dynamic approach of the presence of " features" meant to characterize the Polish nation in the Polish community of Cape Town, and the process of transmitting national identification between generations. In my results, I present not only the different types of attachment to the country observed among social actors, but I also try to trace the possible future of the national identification process among Poles of my field research. I hope that this thesis will be a starting point for other researchers who might get interested in this community remained unrecognized, but also for comparative research on national identification within other Polish migrant communities. Taking into account that national identity in Poland is in transition, the analysis of identity differences between the migratory waves in Cape Town may also be useful in comparative research with the identification of Poles living in Poland.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 14-10-2025

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque électronique. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.