Cesare Pavese entre poésie et prose : l'enjeu du rythme, entre éthique et subjectivité

par Sarah Ventimiglia

Thèse de doctorat en Études italiennes

Sous la direction de Jean-Charles Vegliante.

Soutenue le 05-12-2015

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Europe latine et Amérique latine (Paris) , en partenariat avec Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (établissement de préparation) et de Les Cultures de l'Europe méditerranéenne occidentale (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Yannick Gouchan.

Le jury était composé de Jean-Charles Vegliante, Yannick Gouchan, Maria Pia De Paulis-Dalembert, Niccolò Scaffai.


  • Résumé

    En nous situant dans un horizon critique qui associe à la considération de la trajectoire socio-culturelle de tout auteur l’étude de ses prises de position artistiques et des propriétés distinctives de son oeuvre, nous proposons dans cette thèse une relecture de la production littéraire précoce de Cesare Pavese, relative aux années Trente. Le choix de cette production - Ciau Masino, Lavorare stanca et Il carcere - sûrement moins étudiée, à l’exception du livre de poésie, par rapport aux oeuvres postérieures, permet de déplacer l’intérêt critique du côté de la genèse stylistique pavésienne. Légitimé par son travail de traduction de la littérature anglo-américaine, Pavese présente déjà, à ce stade, une « vocation mélodique » (Mutterle) originaire et originale, caractérisée par l’interdépendance systématique entre poésie et prose.Cette recherche se pose comme objectif de montrer que l’oeuvre poétique pavésienne entretient des relations étroites d’interaction et de correspondance avec sa prose narrative, à travers la construction d’un possible invariant rythmique. Le dépassement de l’opposition stérile poésie/prose favorise l’établissement d’une entreprise littéraire qui, envisageant le rythme en tant qu’élément unificateur qui structure à la fois la mise en forme, son contenu et sa valeur éthique, serait pleinement du côté du sujet qui l’écrit et de l’auteur qui l’énonce.

  • Titre traduit

    Cesare Pavese, between poetry and prose : the focus on rhythm : ethics and subjectivity


  • Résumé

    In this thesis, we offer a reinterpretation of the early literary production of Cesare Pavese, in the 1930s. We do so by placing ourselves in a critical horizon that considers the socio-cultural trajectory of the author and by studying his artistic stances, as well as the distinctive qualities of his work.Our choice consists of three works - Ciau Masino, Lavorare stanca and Il carcere - which are among the less studied, excepted for the second one, of his writings (as opposed to his later works), and allows us to move the critical interest toward the genesis of the style of Pavese. Legitimized by his translations of Anglo-American literature, Pavese possesses already, at this stage, an original and pure «melodic vocation» (Mutterle), characterized by the systematic interdependence between poetry and prose.This research aims to show that the poetic work of Pavese is in a close relationship of interaction and correspondence with his narrative prose, through the construction of a possible rhythmic invariant. Reaching beyond the sterile opposition of poetry/prose goes in favour of establishing a piece of work that would stand fully by the side of the subject who writes and the author who expresses himself, by taking in consideration the rhythm as an unifying element, structuring at the same time the textual shaping, the contents and the ethical value of that work.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Droit/Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.