Elemental Composition of Vegetation as an Indicator of Technogenic Influence in Ust-Kamenogorsk City

par Albina Yalaltdinova

Thèse de doctorat en Ingénierie Sociotechnique des Connaissances, des Réseaux et du Développement Durable

Sous la direction de Natalia Baranovskaya et de Junbeum Kim.

Le président du jury était Oleg Savichev.

Le jury était composé de Natalia Baranovskaya, Junbeum Kim, Oleg Savichev, Jean-Christophe Lata, Sergei I. Arbuzov, Leonid Rikhvanov.

Les rapporteurs étaient Jean-Christophe Lata, Vladimir A. Alekseenko, Yurii V. Robertus, Larisa N. Belan.

  • Titre traduit

    Composition élémentaire de la végétation comme un indicateur de l'influence technogénique à Ust-Kamenogorsk


  • Résumé

    L’accroissement de l’urbanisation et le développement industriel modifient la composition des géosphères de la Terre, en augmentant le nombre de problèmes géoécologiques et en affectant négativement la santé humaine. Actuellement, plus d'attention est accordée à la surveillance de l'état des composants de l’environnement naturel urbain. En Russie, les méthodes biogéochimiques (par ex., l'application de feuilles des arbres comme un récepteur naturel de la pollution) sont largement utilisées pour caractériser les problèmes géoécologiques des territoires dans des conditions d’intensité d’activités industrielles. Dans les pays occidentaux, les méthodes permettant d'estimer l'impact des facteurs ambiants sur la géosphère et la santé humaine sont répandues, parmi lesquelles l'évaluation des impacts du cycle de vie (ÉICV). Cependant, ces méthodes ne sont toujours pas appliquées en combinaison. L’utilisation d’indicateurs efficaces reflétant l'intensité de l'impact anthropique sur les écosystèmes; d’une cartographie de la distribution des polluants, ainsi que l'utilisation a posteriori de ces résultats dans l'évaluation des impacts sur l'environnement et la prédiction de leurs effets négatifs des entreprises industrielles (toxicité humaine et l'écotoxicité) sont pertinents pour l'évaluation complète des écosystèmes urbains. Cette méthode intégrée a été proposée et mise en œuvre sur le territoire d’Ust-Kamenogorsk, l'une des villes ayant subie des transformations technogéniques significatives au Kazakhstan avec un ensemble spécifique d’entreprises


  • Résumé

    With widespread urbanization and industrial development, the composition of the Earth's geosphere shells has changed, increasing the number of geoecological problems of territories and negatively affecting human health. Currently, more attention is being paid to monitoring the state of the components of urban natural environments. In Russia, biogeochemical methods (e.g. applying tree leaves as a kind of natural receptor of pollution) are widely used to characterize the geoecological problems of the territories under the pressure of intensive industrial activities. In Western countries, methods allowing us to estimate the impact of ambient factors on ecosystems and human health have become widespread; life cycle impact assessment is among them. However, these methods still have not been applied in combination. Therefore, the implementation of a comprehensive assessment of urban ecosystems using indicators reflecting the intensity of anthropogenic impact on ecosystems, following mapping of pollutant distributions, as well as the subsequent use of the results in the evaluation of the industrial enterprises' impact on the environment and in the prediction of the negative effects of pollution (human toxicity and ecotoxicity) are relevant. Such integrated method combining two methodologies was suggested and implemented in the territory of Ust-Kamenogorsk city, one of the significantly technogenic transformed cities in Kazakhstan with a specific set of enterprises


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Technologie. Service commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.