Etude des facteurs psychopathologiques associés à la dépression, à la qualité de vie et à l'adiction [sic] à l'alimentation dans le cadre de la maladie chronique à partir du modèle de Wilson et Cleary

par Paul Brunault

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Christian Réveillère et de Nicolas Ballon.

Soutenue le 08-07-2015

à Tours , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Tours) , en partenariat avec SHS/12/EA 2114 PAV (équipe de recherche) .

Le président du jury était Marc Auriacombe.

Le jury était composé de Nicolas Ballon, Vincent Camus, Isabelle Varescon, Bénédicte Gohier, Amine Benyamina, Agnès Bonnet.


  • Résumé

    L’objectif de cette thèse d’articles était de préciser la place respective des mesures objectives (ex., durée et sévérité de la maladie, traitements reçus) et subjectives (ex., troubles psychiatriques, personnalité) en tant que déterminants potentiels de dépression, de qualité de vie (QV) et d’addiction à l’alimentation chez des patient(e)s souffrant de cancer du sein ou d’obésité sévère. En nous basant sur des modèles biopsychosociaux issus du modèle de Wilson et Cleary, nous avons démontré que : 1) La dépression était plus fortement associée aux caractéristiques psychopathologiques de l’individu (personnalité, dépression avant traitement) qu’à la sévérité de la maladie ou aux types de traitements reçus ; 2) Les facteurs associés à la QV dépendent de la dimension de QV considérée (association entre mesures objectives et QV physique ; association entre mesures subjectives et toutes les dimensions de QV) ; 3) Les patients obèses souffrant d’addiction à l’alimentation ont une vulnérabilité psychopathologique spécifique. Nos travaux suggèrent qu’en cas de maladie chronique, les mesures subjectives sont des déterminants potentiels importants de la santé

  • Titre traduit

    Study of the psychopathological factors associed with depression, quality of life and food addiction in patients with chronic diseases using Wilson and Cleary's theoretical model


  • Résumé

    This article thesis aimed to assess risk factors for three different health outcome measures (depression, health-related quality of life and food addiction) in two populations (breast cancer patients and morbidly obese patients), by assessing the relative impact of biological and physiological variables (i.e., disease duration and severity, types of treatment used), and individual and psychological variables (i.e., psychiatric disorders, personality). By proposing and putting to the test several integrative biopsychosocial models based on Wilson and Cleary’s theoretical model, we demonstrated that : 1) Depression after breast cancer treatment is more strongly associated with variables related to the premorbid individual and psychological characteristics (i.e., personality and depression before treatment) than to biological and physiological variables (i.e., disease severity, types of treatment used) ; 2) Risk factors for lower quality of life are different depending on the quality of life dimension considered (e.g., physical, psychological or sexual) : biological and physiological variables are associated with physical quality of life ; individual and psychological factors are associated with all quality of life dimensions ; 3) Obese patients with food addiction exhibit some specific psychopathological risk factors. Our work suggest to systematically assess individual and psychological variables in patients with chronic diseases because these variables are important potential predictors for different health outcomes


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.