La pensée dévotionnelle et mystique dans la peinture des anciens Pays-Bas : XVè siècle - première moitié du XVIè siècle

par Delphine Rabier

Thèse de doctorat en Histoire de l'Art

Sous la direction de Luc Bergmans.

Soutenue le 11-12-2015

à Tours , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Tours) , en partenariat avec Centre d'études supérieures de la Renaissance (Tours) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Nadeije Laneyrie-Dagen.

Le jury était composé de Christian Trottmann, Harald Schwaetzer, Iñigo Kristien Marcel Bocken.


  • Résumé

    Cette étude se propose de dégager les liens étroits qui unissent la production picturale des anciens Pays-Bas des XVe et XVIe siècles avec la mystique de Ruysbroeck l’Admirable et la pensée de la Dévotion moderne (devotio moderna). À partir d’un corpus comprenant des oeuvres de Jan van Eyck, Rogier van der Weyden, Petrus Christus, Hans Memling, Hugo van der Goes, le Maître à la vue de Sainte-Gudule, le Maître de 1499, le Maître d’Alkmaar, Jérôme Bosch ou encore Gérard David et Jan Mostaert, l’analyse fait apparaître que peinture et écrits se répondent et se subliment mutuellement. Dans une première partie, nous observerons la façon dont les peintres ont décliné la progression dynamique des différentes visions (active, intérieure et contemplative) et traité le phénomène de désimagination. Puis, dans un deuxième temps, notre étude mettra en lumière que l’image soutient grâce à différents procédés (mnémotechnique, participatif, etc.) les pratiques spirituelles et méditatives des fidèles. Enfin dans la dernière phase de notre analyse, nous nous intéresserons aux mises en images d’une idée clé définie par Ruysbroeck l’Admirable, et adaptée par les auteurs de la Dévotion moderne : dat ghemeine leven (la vie commune).

  • Titre traduit

    Devotional and mystical thought in Early Netherlandish Painting : 15th century-first half of the half of the 16th century


  • Résumé

    This study intends to investigate and clarify the links between the Early Netherlandish pictorial tradition (15th and 16th centuries) and mystical literature as exemplified by Ruysbroeck the Admirable and the authors associated with the Modern Devotion (devotio moderna). Focusing on a corpus of works by Jan van Eyck, Rogier van der Weyden, Petrus Christus, Hans Memling, Hugo van der Goes, the Master of the View of St Gudule, the Master of 1499, the Master of Alkmaar, Hieronymus Bosch, Gerard David and Jan Mostaert, this analysis brings to light that painting and writing enrich each other’s meaning. In the first part, we shall observe the ways in which the painters captured the dynamic progression of the various types of vision (active, internal and contemplative) as well as the ways in which they addressed the phenomenon of disimagination. The second part of this study will highlight the fact that the image supports the spiritual and meditative practices of the faithful through various processes and techniques (mnemonic, participative etc.). The third part of the analysis will focus on the visual treatment of a key idea defined by Ruysbroeck the Admirable, and adapted by the authors of the Modern Devotion: dat ghemeine leven (the common life).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.