Le Choeur de l'église Notre-Dame des Marais de la Ferté-Bernard : une fenêtre ouverte sur la Renaissance 1535-1569

par Mathilde Pflieger

Thèse de doctorat en Histoire de l'Art

Sous la direction de Alain Salamagne.

Soutenue le 15-05-2015

à Tours , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Tours) , en partenariat avec Centre d'études supérieures de la Renaissance (Tours) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Etienne Hamon.

Le jury était composé de Catherine Chedeau, Nicole Lemaitre.

Les rapporteurs étaient Pascal Julien, Laurence Riviere-Ciavaldini.


  • Résumé

    En 1535, alors que le chantier de l'église paroissiale Notre-Dame des Marais de La Ferté-Bernard est privé de maître-maçon depuis deux ans et que la fabrique vient d'obtenir la promulgation d'indulgences, un nouveau maître-maçon est élu par les habitants fertois. Mathurin Delaborde est chartrain. Maître des maçons des ville et bailliage de Chartres, Mathurin Delaborde est alors le maître-maçon de la clôture de choeur de la cathédrale. A La Ferté-Bernard, l'édifice qu'il découvre est dans l'état suivant : nef, transept et tour-clocher sont achevés depuis plus de trente ans, tandis que le choeur est en cours de construction. Les chapelles nord sont élevées, ainsi que la chapelle axiale qui vient d'être pavée et vitrée. L'ensemble, de facture sobrement flamboyante, reste toutefois non voûté. Trente-quatre ans plus tard, en 1569, alors que la fabrique fait appel à un nouveau maître-maçon pour achever les arcs-boutants, l'édifice est quasiment achevé. Il porte le monogramme MdLB en deux endroits – dans le triforium et dans la tourelle d'escalier qui mène au garde-corps des parties hautes du choeur. Avec ses trois niveaux d'élévation, les voûtes plates de ses chapelles rayonnantes et surtout l'abondant décor sculpté « à l'antique » de ses parois intérieures et extérieures, le choeur de l'église Notre- Dame des Marais de La Ferté-Bernard est une véritable « fenêtre ouverte sur la Renaissance »

  • Titre traduit

    The choir of the church Notre-Dame des Marais in La Ferté-Bernard : a window opened upon the Renaissance : 1535-1569


  • Résumé

    In 1535, the building of Notre-Dame des Marais the parish church of La Ferté-Bernard has been deprived of maître-maçon for two years and the fabrique has just obtained an indulgence enactment, when a new maître-maçon is elected by the people of La Ferté, Mathurin Delaborde from the city of Chartres. A city maître des maçons and bailiwick in Chartres, Mathurin Delaborde becomes the maître-maçon of the chancel screen of the cathedral. On his arrival in La Ferté-Bernard, the nave, transept and church tower have been built for over thirty years whereas the choir is in the middle of its construction. The northern chapels are built, as well as the axis chapel which has just been paid for and windowed. Although soberly flamboyant crafted, the structure remains unvaulted. Thirty four years later, in 1569, the structure is almost finished when the people of La Ferté call on a new maître-maçon to finish the flying buttresses. The building bears the MdLB monogram in two different places – on the triforium and on the staircase turret of the choir. With three levels elevation, the voûtes plates of the radiating chapels and especially the great amount of « à l'antique » decoration sculpted on its inner and outer walls, the choir of the church Notre-Dame des Marais in La Ferté-Bernard is a « window opened upon the Renaissance »

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.