Brasyonkerki : les églises de Brésiliens au Suriname

par John da Silva Araujo (Da Silva Araujo)

Thèse de doctorat en Anthropologie sociale et historique

Sous la direction de Chantal Bordes-Benayoun et de Raymundo Heraldo Maués.

Le président du jury était Nathalie Luca.

Le jury était composé de Chantal Bordes-Benayoun, Raymundo Heraldo Maués, Jesús García-Ruiz, Francis Dupuy.

Les rapporteurs étaient Nathalie Luca, Jesús García-Ruiz.


  • Résumé

    Ce travail aborde les dynamiques d’adaptations et de mutations des Églises évangéliques fréquentées par les immigrés brésiliens présents au Suriname – pays né dans une perspective de reconnaissance sociale et politique de la diversité ethnique et culturelle, cristallisée dans l’apanjhat (idéologie qui légitime les politiques multiculturelles). Les premières Églises, installées dans ce pays par des missionnaires envoyés par des institutions évangéliques du Brésil, ont été la Dieu est Amour, en 1994, et l'Assemblée de Dieu, en 1996. À partir des années 2000, des divisions dans la Dieu est Amour, de nouvelles missions venues du Brésil et une autre venue de Guyane française ont modifié ce champ religieux, en faisant apparaître de nouvelles Églises, qui, à côté des deux citées, vont former un groupe d'Églises nommées Brasyonkerki, terme qui, en langue vernaculaire surinamienne, signifie « Églises de Brésiliens », du fait de s’adresser essentiellement aux Brésiliens et d’utiliser le portugais comme langue liturgique. Insérées dans une société marquée par la pluralité ethnique, la transmigration et les zones d’orpaillage, ces Églises s'adaptent, se métamorphosent et sont influencés par les immigrés brésiliens. Elles se trouvent alors dans une tension entre une prédilection pour ces immigrés et le prosélytisme universel qui leur est propre.

  • Titre traduit

    Brasyonkerki : the Brazilians' churches in Suriname


  • Résumé

    This work approaches the dynamics of adaptations and transformations of the evangelic Churches attended by the Brazilian immigrants living in Suriname - country born in a perspective of social and political recognition of ethnic and cultural diversity, crystallized in the apanjhat (ideology which legitimizes the multicultural policies). The first Churches, settled in this country by missionaries sent by evangelic institutions of Brazil, were « God is Love », in 1994, and « Assemblies of God », in 1996. From the 2000s, divisions in « God is Love », new missions came from Brazil and another coming of French Guiana modified this religious field, by revealing new Churches, which, next to both –churches- quoted, are going to form a group of Churches named « Brasyonkerki », term meaning in Surinamese vernacular language, "Brazilians' Churches", addressed essentially to the Brazilians and to use Portuguese as liturgical language. Inserted into a society marked by the ethnic plurality, the transmigration and the zones of gold washing, these Churches adapt themselves, metamorphose and are influenced by the Brazilian immigrants. They are then in a tension between a preference for these immigrants and a universal proselytism of their own.

  • Titre traduit

    Brasyonkerki : as igrejas de brasileiros em Suriname


  • Résumé

    Este trabalho aborda a dinâmica da formação, as adaptações e as mutações das Igrejas evangélicas frequentadas por imigrantes brasileiros no Suriname, país nascido na dinâmica de reconhecimento social e político da diversidade étnica e cultural, cristalizada no apanjhat (ideologia que legitima as suas políticas multiculturais). As primeiras instaladas ali foram a Deus é Amor, em 1994, e a Assembleia de Deus, em 1996, por missionários enviados por instituições evangélicas do Brasil. A partir dos anos 2000, cisões na Deus é Amor, missões vindas do Brasil e uma da Guiana Francesa tumultuaram esse campo religioso, fazendo surgir novas Igrejas, que, junto às duas citadas, formam um grupo de Igrejas denominadas de Brasyonkerki, termo que significa, na língua vernacular surinamesa, “Igrejas de brasileiros” — assim reconhecidas pelos surinameses porque, além de voltadas para brasileiros, utilizam o português como língua litúrgica. Envoltas por um quadro de sociedade plural, transmigração e garimpos de ouro, elas se adaptam, se metamorfoseiam, influenciam e são influenciadas pelos imigrantes brasileiros, e se encontram num dilema entre seu direcionamento a eles e seu proselitismo universalista característico.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par [l'auteur] à [Lieu de publication inconnu]

Brasyonkerki : les églises de Brésiliens au Suriname


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par [l'auteur] à [Lieu de publication inconnu]

Informations

  • Sous le titre : Brasyonkerki : les églises de Brésiliens au Suriname
  • Détails : 1 vol. (420 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 405-420
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.