Travailler dans un réseau de santé : effets sur les pratiques professionnelles et la santé psychique au travail

par Marie-Frédérique Ferré

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Brigitte Almudever.

Le président du jury était Dominique Lhuilier.

Le jury était composé de Brigitte Almudever, Marc-Eric Bobillier-Chaumon, Maïté Tauber.

Les rapporteurs étaient Dominique Lhuilier, Marc-Eric Bobillier-Chaumon.


  • Résumé

    Les nouveaux besoins en matière de soins et de prise en charge des patients ont contribué à la création des réseaux de santé. En plein développement, ils font partie intégrante du paysage du système sanitaire français. L’impact, pour les professionnels de santé, du travail en réseau fait aujourd’hui l’objet de plusieurs recherches et résultats contrastés, mais a peu été étudié du point de vue de la Psychologie Sociale, du Travail et des Organisations. Cette thèse a pour objectifs d’une part, de décrire les effets de la participation à un réseau de santé au niveau des pratiques professionnelles et au niveau de la santé psychique au travail, et d’autre part, d’examiner les variables et processus pouvant rendre compte de la variabilité de ces effets. Cette recherche privilégie une approche du réseau de santé comme un lieu potentiel de socialisation et de personnalisation (Malrieu & Malrieu, 1973) pour les professionnels qui en font partie La recherche sur le terrain a été réalisée en collaboration avec le réseau de santé ville-hôpital RéPPOP Midi-Pyrénées (Réseau Prévention et Prise en charge Obésité Pédiatrique) qui a la particularité de fonctionner sur la base de Trios/Duos de partenaires pour la prise en charge de l’enfant. Autour du médecin référent, ces partenaires peuvent être des diététicien(ne)s, des psychologues, des kinésithérapeutes… Nous posons l’hypothèse selon laquelle les effets de l’appartenance à un réseau de santé varient en fonction de variables individuelles (ancienneté de l’appartenance au réseau de santé et motivations initiales d’adhésion) et de variables organisationnelles (structuration en Duo/Trio et liens avec l’équipe de coordination du RéPPOP Midi-Pyrénées). Pour autant, une variable-clé, susceptible de moduler ces relations, sera placée au centre de notre recherche : la dynamique collective des Trios/Duos, analysée en référence aux concepts de « travail collectif », « collectif de travail » et « activité collective » (Caroly, 2010).Une étude par entretiens semi-directifs de recherche a été menée auprès de 20 professionnels libéraux et membres du réseau RéPPOP Midi-Pyrénées répartis en 4 Trios et 4 Duos. L’analyse des données a permis de caractériser trois types de dynamiques collectives différenciées quant aux ressorts du travail collectif, aux étayages du collectif de travail et à l’orientation intra-RéPPOP ou hors-RéPPOP de l’activité collective. Les résultats permettent d’appréhender comment chacune peut influer sur la relation entre transformation des pratiques et évolution de la santé psychique. De nouvelles perspectives de recherche et d’action auprès des partenaires du réseau sont proposées à l’issue de ces analyses.

  • Titre traduit

    Work in a health network : effects on the professional practices and the psychic health at work


  • Résumé

    The new needs as regards care and taking charge of patients have contributed to the creation of health networks. As they are growing fast, they are an integral part of the French sanitation system. The impact, on the health professionals, of networking is, today, the object of contrasted research and results, but has little been studied as far as Social Psychology, Work and Organizations are concerned. The aim of this thesis is, on the one hand, to describe the effects of the participation to a health network where professional practices and psychic health at work are concerned and, on the other hand, to examine the variables and process accounting for the variability of these effects. This research privileges an approach to the health network as a place of socialization and personalization (Malrieu & Malrieu, 1973). The research on the ground is carried out in collaboration with the health network town-hospital RéPPOP Midi-Pyrénées (Prevention and Taking charge of Pediatric Obesity Network) , which has the specificity to work on the basis of Trios/Duos of partners to take charge of children. Those partners can be doctors, dieticians, psychologists, physiotherapists… However , another key-variable, able to moderate these relationships, will be taken into account : the collective dynamics will be analyzed according to the theoretical concepts of “collective work”, “working collective” and collective activity (Caroly, 2010).We assume that the effects of being part of a health network vary according to individual variables ( length of time in the health network and initial adhesion motivations ) and to organizational variables ( structuring in Trios/Duos and links with the coordination team of the RePPOP Midi-Pyrénées ). Which will be modulated by the functioning dynamics between partners of the Trio/Duo. In a clinical approach, we have carried out semi-guided interviews with twenty private professionals and members of the RePPOP Midi-Pyrénées network, divided into 4 Trios and 4 Duos. The data analysis enabled us to characterize three kinds of collective dynamics, distinguished on collective work resources, working collective stayings and collective activity orientation. The results show how each pattern can have an influence on the relationship between practices changes and psychological health evolution. The results have enabled us to identify new explanatory elements of the variability due to belonging to a health network which supports research and application prospects on the ground next to the concerned professionals.

Accéder en ligne

bibliorespect


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par [l'auteur] à [Lieu de publication inconnu]

Travailler dans un réseau de santé : effets sur les pratiques professionnelles et la santé psychique au travail


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par [l'auteur] à [Lieu de publication inconnu]

Informations

  • Sous le titre : Travailler dans un réseau de santé : effets sur les pratiques professionnelles et la santé psychique au travail
  • Détails : 2 vol. (233, 76 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 201-222. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.