Rupture d'alliance : une sortie d'impasse selon le Deutéro-Ésaïe (És 52,13 - 53,12)

par Claude Mourlam

Thèse de doctorat en Théologie protestante

Sous la direction de Regine Hunziker-Rodewald.

Soutenue le 25-09-2015

à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Théologie et sciences religieuses (Strasbourg) , en partenariat avec Théologie protestante (Strasbourg) (laboratoire) .

Le président du jury était Thomas C. Römer.

Les rapporteurs étaient Michaela Bauks, Pierre Van Hecke.


  • Résumé

    Au début de l’Exil babylonien, les prophètes expliquent la correction infligée par Nabuchodonosor au peuple de Juda comme un châtiment voulu par YHWH. Leur vocabulaire se fait alors riche en termes techniques de la rupture d’alliance. La 1° partie de ce travail présente une brève synthèse de l’histoire de la recherche sur la théologie de l’alliance et son lien avec des traités de vassalité du Proche-Orient ancien. La 2° partie étudie le voc. de la rupture de l’alliance en Jr, Éz mais aussi dans le Dt- És afin de spécifier son usage à la fin de l’Exil. La 3° partie s’arrête sur la section d’És 52,13 - 53,12 et son paradoxe : 2 verbes hébreux de la rupture d’alliance au service d’un message d’espérance. L’étude linguistique et sémantique de ce passage révèle une notion de fin explicite de rupture d’alliance. Dans la conclusion, la sortie d’impasse théologique est suivie jusqu’à la découverte d’un lien théologique entre les trois derniers chap. du Dt-És : le concept d’alliance éternelle.

  • Titre traduit

    Covenant breaking : a way out of the dead-end according to the Deutero-Isaiah (ls 52,13 - 53,12)


  • Résumé

    The prophets see the Babylonian Exile as a punishment of God. Therefore, they use a rich variety of technical terms to describe the Covenant breaking. The 1st part of this work summarizes the history of research on the Alliance Theology in relation to the ancient Near Eastern vassal treaties. The 2nd part analyzes the words used to express the Covenant breaking in Jer and Ez. It carries on with this study in Dt-Isa as well, in order to tackle the problems posed by the use of the same words for a different purpose at the end of the Exile. Then, the 3rd part focuses on Isa 52:13 –53:12 and its inside paradox : whereas it shows 2 Hebrew verbs typical for the Covenant breaking, its core message speaks of a hopeful future. Through close linguistic and semantic scrutiny, this bright expectation reveals itself as the explicit end of the breaking of the Covenant. The conclusion of the work expounds the new theological idea which provides a way out of this theological dead-end (eternal Alliance).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.