Pénitence et rémission des péchés dans les communautés chrétiennes des IIème et IIIèmes siècles : de la Didachè à la Didascalie

par Jean Pierre Macé

Thèse de doctorat en Théologie catholique

Sous la direction de Alexandre Faivre et de Françoise Vinel.

Le président du jury était Michele Cutino.

Le jury était composé de Michele Cutino.

Les rapporteurs étaient Jacques Fantino, Paul Mattei.


  • Résumé

    Les communautés chrétiennes du paléo-christianisme ont été confrontées à la vie peccamineuse de leurs membres après le baptême, tout particulièrement face aux trois péchés que sont l’idolâtrie, le meurtre et l’adultère et qui constituaient déjà dans la bible l’antithèse absolue de la Torah. Si des auteurs anciens des IIème et IIIème siècles s’intéressent à cette question c’est pour y apporter une réponse, notamment par la mise en place d’une seconde pénitence, post-baptismale. Un groupe chrétien des environs de Rome en pose le principe avec Hermas avant qu’il ne soit développé par Tertullien dans sa communauté de Carthage. Pour sa part, une communauté syrienne qui nous a donné la Didascalie l’organise autour de la personne de l’évêque. Nos auteurs mettent en place des frontières destinées à protéger les membres de leurs communautés contre un retour tant au paganisme qu’au judaïsme.

  • Titre traduit

    Repent and forgiveness of sins in the II and III centuries Christian communities : from the Didache to the Didascalia Apostolorum


  • Résumé

    The early Christian communities faced their members peccaminous lives after their baptism, especially with three sins : idolatry, murder and adultery. In the Bible, these sins already constitued the Torah antithesis. If ancient authors from the II and the III centuries were interested in this matter, it was to be able to give an answer while introducing a second penance post-baptismal. In the area around Roma, a group of christians established this new principle with Hermas before it started to be developped by Tertullien in Carthage. For its part, the Syrian community who gave us the Didascalia organised it around the personn of the bishop. Our authors started to place the boundaries to be destined to protect their community members to retourn to paganism and judaism.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.