Configuration du pouvoir et reproduction de la pauvreté et des inégalités dans quatre États mexicains : Chiapas, Veracruz, Yucatan et District Fédéral

par Lukasz Czarnecki

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Roland Pfefferkorn.

Le président du jury était Claudio Bolzman.

Le jury était composé de Juan Matas.

Les rapporteurs étaient Claudio Bolzman, Ilo Trajkovski.


  • Résumé

    L’objectif principal de cette étude est d’analyser la configuration du pouvoir local dans quatre États mexicains : le Chiapas, le Veracruz, le Yucatan et le District Fédéral, en lien avec la reproduction de la pauvreté et des inégalités, qui persistent en dépit de la mise en œuvre de programmes sociaux destinés aux personnes âgées du pays. Ces quatre États mexicains montrent des similitudes et des différences dans la reproduction du pouvoir par le PRI (Partido Revolucionario Institucional) et par les « grandes familles ». Cette reproduction est à mettre en relation avec le clientélisme politique, qui alimente également la reproduction de la pauvreté et des inégalités. L’étude comparative entre ces quatre États est réalisée dans un contexte de transition sociodémographique et de vieillissement de la population mexicaine. L’étude aborde également les questions de la discrimination du genre, des relations conflictuelles entre classes sociales et du racisme dans les rapports sociaux, en articulation avec la persistance du « colonialisme du pouvoir » mis en œuvre par différents groupes exogènes et endogènes.

  • Titre traduit

    Configurations of the power and reproduction of the poverty and the inequalities in four Mexican states : Chiapas, Veracruz, Yucatan and the Federal District


  • Résumé

    The main objective of this study is to analyze the local power configuration in four Mexican states: Chiapas, Veracruz, Yucatan and the Federal District, with regard to reproduction of poverty and inequality that persist despite the implementation of social programs for the elderly in Mexico. These four Mexican states show similarities and differences in the reproduction of power by the PRI (Partido Revolucionario Institucional) and by the "big families". This reproduction is related to political clientelism, which also supplies the reproduction of poverty and inequality. The comparative study between four states is carried out within a context of socio-demographic transition and ageing processes of Mexican population. The study also addresses issues of gender discrimination, conflicts between social classes and racism in social relations, in articulation with persistence of the "colonialism of power" implemented by various exogenous and endogenous groups.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.