Violence en Corse : que peut en dire la psychanalyse ?

par Marie-José Lovérini

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Anne Thevenot.

Le président du jury était Marie-Frédérique Bacqué.

Les rapporteurs étaient Jacques Arènes, Michel Vergé-Franceschi.


  • Résumé

    La Corse figure parmi les zones les plus criminogènes d'Europe alors que ceux qui y vivent, et les touristes qui la visitent, en parlent volontiers comme d'un paradis terrestre. Cette thèse tente d'interroger ce paradoxe en faisant appel aux concepts de la psychanalyse pour ouvrir de nouvelles pistes permettant d'éclairer autrement le phénomène de la violence insulaire dans un débat déjà largement ouvert par les spécialistes des sciences humaines et bien sûr les journalistes. En prenant appui sur la théorie du signifiant élaborée par Jacques Lacan nous analyserons le drapeau, cet emblème qui identifie une communauté à l'international et auxquels les membres de cette communauté s'identifient généralement. Deux versions historiques seront étudiées : celui à tête de Maure et celui à l'effigie de L'Immaculée Conception de la Vierge Marie qui lui succède pendant la révolution pour l'indépendance, en 1735. Cette confrontation permet de soutenir que, si la Corse ne parvient pas à passer de la horde à l'État, c'est en partie en lien avec les signifiants proposés aux insulaires par son héraldique lesquels ne favorisent pas la compréhension des lois exogamiques et donc les passages que constituent les complexes d'OEdipe et de castration. La définition du terrorisme comme « guerre psychologique » justifie le recours à la psychanalyse pour en détecter les ressorts à travers une thématique qu'elle connaît bien : la notion de limite et de franchissement des limites à l'oeuvre dans toutes les formes de terrorisme.

  • Titre traduit

    Violence in Corsican : what can say the psychoanalysis of it ?


  • Résumé

    Corsica is one of the most crimogenic areas in Europe, even though the residents and visiting tourists refer to it as an earthly paradise. This dissertation attempts to examine this paradox by calling on concepts of psychoanalysis in order to explore new avenues that may be able to provide insight and otherwise shed light on the phenomenon of insular violence in a debate that is already largely open and discussed by social science specialists and, of course, journalists. Based on the theory of the Signifier, developed by Jacques Lacan, we will analyse the flag, the symbol which identifies a community to the rest of the world and to which members of this community generally identify themselves. Two historical versions will be studied: that of the Saracen's head and the effigy of the lmmaculate Conception of the Blessed Virgin, which succeeded it during the revolution for independence in 1735. Such a confrontation enables the supposition that if Corsica is unable to pass from mob rule to State rule, this is partly in connection with the signifiers suggested to the islanders by their genealogy which does not encourage the understanding of exogamous laws and thus the routes leading to Oedipus and castration complexes. The definition of terrorism as "psychological war" justifies the use of psychoanalysis to discover its origins by means of a thematic which it is very familiar with: the notion of limits and transgressing limits.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.