De la figure anthropomorphe prédynastique à l'émergence de l'image de Pharaon : pour une approche transversale de l'imagerie pré- et protodynastique égyptienne (Nagada I-Nagada III, 3900-2700 av. J.-C.)

par Aurélie Roche

Thèse de doctorat en Archéologie

Sous la direction de Frédéric Colin et de Béatrix Midant-Reynes.

Le président du jury était John Baines.

Le jury était composé de Christian Jeunesse, Dirk Huyge.

Les rapporteurs étaient John Baines, Stan Hendrickx.


  • Résumé

    Dans l’Égypte pré- et protodynastique (3900-2700 av. J.-C.), l’imagerie anthropomorphe occupe une place de prime importance. Relevant de trois modes de communication – iconographique, ambigu et écrit – ces figurations humaines sont reproduites sur un large éventail de types de supports. Tandis que les études se focalisent habituellement sur une catégorie de source, ce travail se concentre sur un motif précis, la figure anthropomorphe, et propose ainsi une approche transversale de l’imagerie anthropomorphe pré- et protodynastique. Ainsi, cette étude vise à déterminer l’évolution des représentations anthropomorphes au cours de ces périodes, à travers elles, à dévoiler la manière dont se concevaient les premiers Égyptiens. La recherche se fonde sur l’élaboration de typologies des figures humaines et des motifs associés, couplée à une étude statistique des données ainsi réunies. Les résultats de ce travail ont permis de révéler une évolution chronologique des figurations humaines, avec une nette rupture se dessinant entre Prédynastique et Protodynastique. Cette transition est à mettre en lien avec l’introduction d’une monarchie royale, provoquant une dichotomie entre documentations royale et privée en raison d’une mainmise de l’État sur l’expression artistique. Les figurations anthropomorphes témoignent par ailleurs de l’émergence, outre l’identité collective préexistante, d’une identité personnelle, gage d’une individualisation grandissante.

  • Titre traduit

    From the predynastic anthropomorphic figure to the emergence of the pharaonic image : for a transversal approach of the pre- and protodynastic egyptian imagery (Naqada I-Naqada III, 3900-2700 BC)


  • Résumé

    During the Predynastic and Early Dynastic Periods (3900-2700 B.C.), anthropomorphic imagery is a theme of prime importance in Egyptian art. Human figures coming from the iconographic, ambiguous and written modes of communication are depicted on a large range of sources. While most of the studies focus on a single type of document, this work concentrates on a particular pattern, the human figure, by proposing a transversal approach of the anthropomorphic imagery. Therefore, this study aims to constrain the evolution of the human depictions during these periods. Through the inspection of the human figures, the study also aims to unravel the way the first Egyptians conceptualised themselves. This work is based on the creation of typologies for the human figures and associated patterns, analysed using statistical tools.The results reveal a chronological evolution of the human figures, with a distinct rupture between the Predynastic Period and the Early Dynastic Period. This transition relates to the introduction of a royal monarchy. This introduction causes a dichotomy between royal and private documentations owing to the appropriation of the art by the state. Besides, the anthropomorphic figures show the appearance of a personal identity in addition to the pre-existent collective identity. This feature is evidence of an increasing individuation.

Accéder en ligne

Par respect de la propriété intellectuelle des ayants droit, certains éléments de cette thèse ont été retirés.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.