Enceintes urbaines en moyenne Alsace (1200-1850)

par Adrien Vuillemin

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Georges Bischoff et de Jean-Jacques Schwien.

Le président du jury était Isabelle Laboulais.

Le jury était composé de Hervé Mouillebouche.

Les rapporteurs étaient Nicolas Faucherre, Luc Bourgeois.


  • Résumé

    Cette étude porte sur les systèmes défensifs d'une quarantaine de villes petites et moyennes, édifiés en Alsace centrale entre les XIIIe et XVe siècles, jusqu'à leur déclassement ou démantèlement définitif au XIXe siècle. Les ressources sollicitées sont de natures diverses : prospections des vestiges conservés, sondages archéologiques, documentation iconographique (plans, gravures, photographies anciennes), archives médiévales et modernes. Parmi ces dernières, une grande enquête sur l’état de conservation des enceintes des petites villes, bourgs et villages d’Alsace, initiée par le directeur des fortifications d’Alsace en 1779, livre un tableau exhaustif des systèmes fortifiés avant leur abandon. Les questions abordées portent sur les matériaux de construction, les diverses composantes de la défense (portes, murs, fossés, remparts...), les données topographiques et la chronologie des aménagements. Les enseignements majeurs, dans un domaine où seules les enceintes des grandes villes ont jusqu'à présent attiré l'attention, sont la diversité des réponses apportées au besoin de défense mais également des chronologies et types de structures qui n'ont rien à envier à ces grandes villes. Tout au moins jusqu'au XVIe siècle ; car sauf exception, ces villes petites et moyennes n'ont en effet pas pu prendre le virage du bastionnement des fortifications. Elles ont en revanche assez bien entretenu les structures héritées du Moyen Âge pour encore pouvoir être considérées comme des points d’appui dans la défense de la région par l'administration royale peu avant la Révolution.

  • Titre traduit

    Cities' walls of central Alsace (1200-1850)


  • Résumé

    This study deals with the defensive systems of three dozen small and middle-sized towns of central Alsace, from their building between the 13th and 15th Centuries, to their definitive dismantling during the 19th Century. Various resources were exploited : examination of existing remains, archaeological surveys, visual sources (maps, prints, old photographs), Middle Age and Modern period archives. The latter source included a major condition report on Alsace’s small cities, towns and villages, initiated by the province’s head of fortifications in 1779, which offers a complete overview of fortification systems before they were abandoned.The study addresses the questions of the construction materials used, the variety of defensive elements (doors, walls, moats, ramparts, etc.), topographical data and a chronology of their construction.The major teachings, in a field so far focused on large cities’ walls, are the broad range of solutions to the protective needs and the diversity of their chronology and layout models that are just as interesting as those of larger cities. This is noted until the 16th Century, when, with few exceptions, these small and middle-sized towns were not able toupgrade their defense to the level of bulwarks. Well maintained though, they were still seen as a major defensive support for the region by the royal administration, soon before the French revolution.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 10-01-2020


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.