La prière : structure, aspects et enjeux dans une perspective hassidique

par Bella Amram

Thèse de doctorat en Etudes hébraïques

Sous la direction de David Banon.

Soutenue le 08-09-2015

à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Humanités (Strasbourg) , en partenariat avec Groupe d'études orientales, slaves et néohelléniques (Strasbourg) (laboratoire) .

Le président du jury était Annie Noblesse-Rocher.

Le jury était composé de Annie Noblesse-Rocher.

Les rapporteurs étaient Frank Alvarez-Péreyre, Olivier Cohen.


  • Résumé

    Le Chemoné Esré, ou prière des dix-huit bénédictions, est la principale prière juive, aussi nommée Téfila, ou prière par excellence. L’objet de cette thèse est de mettre en évidence sa structure, c'est-à-dire la logique de son organisation, en rappelant les données de sa genèse et de sa fixation durable. Partant d’une étude des sources (du Pentateuque, des prophètes, de la Michna et du Talmud, puis des livres de prières), l’auteur retrace les étapes de sa mise en forme, ce qui permet de suivre l’évolution du judaïsme lui-même. Ses aspects sont méthodiquement envisagés : son caractère de mitsva, de devoir religieux, le sens de chaque bénédiction et sa fonction dans la liturgie depuis la destruction du Temple de Jérusalem, sa place dans le vécu des orants, la manière dont la prière doit être dite et avec quelle kavana, ou intention, dans quel cadre, en respectant quelle gestuelle, en mobilisant quelles ressources intérieures de la part des orants. Ses enjeux théosophiques et moraux, le système de représentations auquel elle se rattache, dans la perspective de la mystique kabbalistique du AriZal et du Hassidisme du XIXème siècle (rapport avec les séfirot, ou niveaux d’émanation de la Substance, et inversement les klippoth, obstacles à la kedoucha, ou sainteté, font l’objet d’une étude qui porte d’une part sur la présentation des doctrines et d’autre part sur les buts qui sont assignés au Chemoné Esré en fonction des possibilités qu’elle est censée offrir, à ceux qui la prononcent et à ceux pour lesquels elle est dite.

  • Titre traduit

    The Prayer : its shape, its characters, its aims


  • Résumé

    The Shemone Esre or the Eighteen Blessings Prayer, sometimes simply known as Tefila, is the quintessential Jewish prayer. The purpose of this dissertation is to delineate the structure of the Shemone Esre through an exploration of its evolving structure from its genesis to its lasting fixation. Beginning with a study of the ground texts (Pentateuch, Prophets, Michna and Talmud, up to the modern prayer book), the author examines the successive stages of its formatting. Through this exploration emerges a view of the broader evolution of Judaism, the main characters of which are formally analysed: the mitsva (religious prescription), the meaning of each blessing and its liturgical function after the destruction of the Temple of Jerusalem, how people consider this prayer, how they say it, with what kavana (intention), in what place, with what gesture and attitude. Going further, the moral and theosophical aspects of Jewish prayer, as well as the allegorical system to which it belongs are also envisaged, from the perspectives of Lurianic and Hassidic mysticism. More specifically, the sefirot (emanating spheres of the Being) and their opposites, the klippoth (viewed as obstacles to kedousha or sanctity), are studied from the dual perspective of the doctrinal content, and of the purposes devolved to the Shemone Esre.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 01-10-2020


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.