Les usages de la mer : droit, travail et ressources dans le monde de la pêche à Dieppe (années 1720-années 1820)

par Romain Grancher

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Michel Biard.

Le jury était composé de Anna Bellavitis, Caroline C. Ford, Philippe Minard.

Les rapporteurs étaient Gilbert Buti, Simona Cerutti.


  • Résumé

    Cette thèse entend analyser le fonctionnement du monde de la pêche à Dieppe au XVIIIe siècle à la charnière de trois champs de recherche : l’histoire du travail, l’histoire environnementale et l’histoire du droit. Elle débute par une présentation du terrain, des enjeux et des sources de l’enquête. Il en ressort que ce monde du travail doit être envisagé comme un « commun » organisé par les acteurs de la communauté en vue de l’appropriation des ressources de la mer. À cet égard, la juridiction du siège d’amirauté est amenée à jouer un rôle crucial puisqu’elle se voit investie par les pêcheurs de fonctions très spécifiques, de l’ordre de la régulation, de la certification ou de la légitimation. Croisées avec des mémoires ou des sources comptables, les archives des procédures civiles portées devant ce tribunal de la mer permettent de proposer, dans une deuxième partie, une approche située du monde de la pêche, sous l’angle des pratiques, des règles et des institutions reconnues par les acteurs de la communauté de métier. C’est l’occasion de revenir sur les modalités concrètes de l’appropriation du poisson, en examinant les transactions internes aux collectifs de matelots, de maîtres et d’armateurs associés sous le régime de l’armement à la part. Opérant un décentrement, la troisième partie aborde la problématique du gouvernement des ressources dans le temps de deux conjonctures de réglementation, d’abord dans les années 1720-1730, puis sous la Restauration. À travers l’analyse de controverses, de conflits d’usage, d’intérêt ou d’expertise, il s’agit ici de comprendre comment des lois de portée générale viennent s’articuler à la situation particulière d’une communauté locale. En somme, ce travail cherche à restituer les processus par lesquels se fabriquent et s’imposent des normes à l’échelle d’un monde du travail d’Ancien Régime caractérisé par des systèmes normatifs non seulement hétérogènes, mais concurrents

  • Titre traduit

    Customs of the sea : law, labor and resources in a world of fisching (Dieppe, 1720’s-1820’s).


  • Résumé

    This thesis aims to analyze the functioning of the world of fishing in Dieppe (Normandy) during the 18th century according to three research fields: labor history, environmental history and legal history. It begins with a presentation of the place, the challenges and the sources of this inquiry. It turns out that the labor field was considered as a “commons situation” that was organized by the actors of the community in order to take possession of the sea resources, in which the admiralty jurisdiction played a key role. It was indeed invested by the fishermen themselves with respect to regulation, certification and legitimization. In the second part, the comparison between petitions or check registers and small claims court reports, provides us with an insight into fishing as an activity regulated by practice, rules and institutions that were recognized by the people from that community. We then examine how fish resources were being concretely owned with a study of the transactions engaged by sailors, skippers and ship-owners’ associations according to a share system. Finally, we see how sea resources were being organized during two different time periods where regulation was very important: between 1720 and 1730, and during the Bourbon Restoration. The analysis of those various controversies – of use, interest or expertise – allows us to understand how laws intended for a general use apply to the specific situations in local communities. This work intends to highlight how norms are created and how they become rules in the Ancien Régime society, where the normative systems are not only concurrent, but also heterogeneous

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (516 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 483-507

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Z25955
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.