Changement de consommations et transition de la société vietnamienne à partir des pratiques et récits de ménages à Hanoi et à Hoabinh

par Thi Thu Ha Dang

Thèse de doctorat en Sciences de gestion. Marketing

Sous la direction de Eric Rémy.

Soutenue en 2015

à Rouen , dans le cadre de École doctorale économie-gestion Normandie (Caen) .

Le jury était composé de Renaud Garcia-Bardidia, Thi Anh-Dao Tran.

Les rapporteurs étaient Amina Bécheur, Dominique Desjeux.


  • Résumé

    Dans le courant de la théorie culturelle de la consommation (C. C. T), cette thèse porte sur la culture de la consommation d’un pays en transition vers une économie de marché, le Vietnam. Elle étudie les pratiques de consommation quotidienne des ménages, et comment elles ont changé au cours de la transition du Vietnam vers le marché. La chercheuse étudie aussi ces pratiques dans une perspective diachronique autour de l’acculturation du Vietnam avec la Chine et la France. Le contexte de la société vietnamienne avant le « DOI MOI » en 1986 - est rappelé, en particulier celui des consommations des ménages (les pratiques de « faire les courses », les objets, le TET, etc. ). Dans une perspective qualitative et interprétative, l’auteur a débuté cette recherche de terrain auprès de ménages vivant à Hanoi (la capitale) et à Hoabinh (une province de la montagne au Nord-ouest). Dans ce cadre, des récits de consommation (des souvenirs de la période de l’économie subventionnée), des entretiens approfondis, des observations et des photos ont été mobilisés comme outil de collecte de données. Les résultats de cette recherche permettent de montrer les changements dans la culture de consommation vietnamienne qui reflètent la dépendance croissante de la société au marché, comment cette dépendance a des impacts sur les pratiques des consommateurs, et les implications qui en découlent pour les politiques publiques et les entreprises de vente au détail. Les changements de sens, de pratique et de structure de la consommation quotidienne des ménages sont examinés. Ces changements font écho aux changements dans l’économie nationale, les valeurs sociales, les relations sociales, et les rôles sexuels dans la société vietnamienne pendant la transition. Les principaux résultats montrent que les pratiques de consommation des ménages vietnamiens sont le reflet des résultats des changements sociaux dans un contexte de globalisation, et des modifications des conceptions culturelles de la sécurité alimentaire

  • Titre traduit

    Changing consumption and transition of vietnamese society : practices and stories of households in Hanoi and in Hoabinh


  • Résumé

    In the wake of the Consumer Culture Theory (C. C. T), this thesis focuses on the consumer culture of a country in transition to a market economy, Vietnam. It examines the practices of daily consumption, and how they have changed during Vietnam’s transition to the market economy. The researcher also studied these practices on acculturation of Vietnam with China and France in a diachronic approach. The context of Vietnamese society before « DOI MOI » in 1986 is recalled in general and the household consumption in particular (the practices of « shopping », objects, TET, etc. ). In a qualitative and interpretative perspective, the author began this research field to households in Hanoi capital and in Hoabinh province (a mountainous province of Vietnam, located in the nation’s Northwest region). Within this framework, narratives of consumption (memories of the period of subsidized economy), in-depth interviews, observations and photos were mobilized as tools for collecting data. The results of this research, such as disclosed, highlight changes in the culture of Vietnamese consumption what reflect the society’s increasing dependence on the market, how this dependence impacts on the practice of consumers, and the resulting implications for public policy and business retail. Changes in the meaning, practice and structure of daily consumption are examined. These changes echo shifts in the national economy, social values, social relations, and gender roles in Vietnamese society during the transition. The major findings show that consumption practices of Vietnamese households are reflections of results of social change in the context of globalization, the cultural understandings of food safety

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (365 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 348-365

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section Droit - Économie - Gestion.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : L19832
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.