Langue française et urbanité au Maroc : l’exemple de Rabat

par Hajar Mzioud

Thèse de doctorat en Sciences du langage. Sociolinguistique urbaine

Sous la direction de Thierry Bulot et de Leila Messaoudi.

Le président du jury était Hafida El Amrani.

Le jury était composé de Hafida El Amrani, Abdelhamid Ibn el Farouk, Brigitte Rasoloniaina.

Les rapporteurs étaient Fouad Brigui, Abdelhamid Ibn el Farouk.


  • Résumé

    Le statut de la ville de Rabat comme étant le grand centre politique et administratif du pays suscite un intérêt linguistique particulier. Ville à la fois moderne et ancienne, cela implique une hétérogénéité et un conflit inavoué entre ses habitants. Cette thèse tend alors à mettre l’accent sur les différences de langage dans les rues de Rabat ainsi que la présence du français dans ses rues à travers les enseignes, les noms des rues et même le parler des locuteurs. Ainsi, nous avons choisi de prendre deux grands quartiers de la capitale, l’un populaire et l’autre résidentiel, qui dévoilent une dualité criante, et nous avons fait une comparaison entre le parler des locuteurs y appartenant via l’enregistrement des interactions effectives dans des lieux publics.Nous avons remarqué la présence du français et d’un langage plus soutenu dans le quartier résidentiel, vu le statut socio-économique de ses habitants. Par contre, le quartier populaire est plus archaïque côté infrastructures et langage utilisé. La problématique de cette thèse se veut d’étudier, dans un premier volet, la présence du français dans la capitale politique du Maroc, à travers ses rues et ses quartiers, en s’intéressant notamment aux enseignes, au marquage de l’espace et aux noms de rues, et dans un deuxième volet, les interactions langagières effectives dans la ville de Rabat en enregistrant les échanges verbaux dans des lieux publics. Cela nous a permis de déterminer la place qu’occupe le français dans le parler des locuteurs. L’analyse de faits de langue s’est également intéressée aux changements morphologiques que subissent les mots français empruntés et si bien adaptés par les locuteurs au point même de ne plus pouvoir les détecter.

  • Titre traduit

    French language and politeness in Morocco : the example of Rabat


  • Résumé

    The status of Rabat as the country’s biggest political and administrative center arouses a particular linguistic interest. Rabat is both a modern and ancient city, this implies heterogeneity and an unseen conflict between his inhabitants. This thesis tends to focus on the differences in language in the streets of Rabat and the presence of the French language in the streets through signs, street names and the way people speak. Thus, we have opted for two large areas in the capital : one popular and the other one residential, which reveal a flagrant duality. We have made a comparison between the ways people belonging to this areas speak by means of recording real interactions in public places.We have noticed the use of the French and of a more formal language in the residential area given the socioeconomic status of its residents. On the other side of the coin, the popular area is more archaic as far as infrastructures and language are concerned.The objective of this thesis is to study, in a first step, the presence of the French language in Morocco’s political capital, through its streets and neighbourhoods, paying a particular attention to signs, space marking and street names. And as a second step, the real language interactions in the city of Rabat, by recording verbal exchanges in public places. This allowed us to determine the place held by the French language in the way people speak. The analysis of facts of language has also interested itself in the morphological changes that the borrowed French words have undergone to the point of not being able to detect them

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par Université Rennes 2 à Rennes

Langue française et urbanité au Maroc : l'exemple de Rabat


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par Université Rennes 2 à Rennes

Informations

  • Sous le titre : Langue française et urbanité au Maroc : l'exemple de Rabat
  • Détails : 1 vol. (325 p.)
  • Notes : Thèse soutenue en co-tutelle.
  • Annexes : Bibliogr. p. 259-274. Liste des tableaux et graphiques. Annexes
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.