Un journalisme d’immersion limité et contraint : étude de la pratique des correspondants français en Chine

par Jiangeng Sun

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Érik Neveu.

Le jury était composé de Béatrice Damian-Gaillard, Pierre Haski, Jean-Louis Rocca.

Les rapporteurs étaient Olivier Baisnée, Denis Ruellan.


  • Résumé

    Dans un contexte de « mondialisation », les échanges entre cultures différentes favorisent une meilleure compréhension mutuelle entre les peuples du monde. Les correspondants de presse étrangers constituent des acteurs clés dans ce processus de médiation culturelle transnationale. Leur travail journalistique permet en effet à un public national de mieux connaître la culture dans laquelle ces correspondants sont immergés. Et par là contribuer à la compréhension culturelle entre le pays d’origine des correspondants et leur pays d’accueil. Notre recherche s’intéresse aux pratiques journalistiques des correspondants de presse français en Chine. Cet exemple permet de mettre en lumière des logiques de travail et des dispositifs de contrôle qui contraignent, directement ou indirectement, le travail de production de l’information. Nourries de nos enquêtes de terrain et d’approches théoriques, nos analyses permettent de montrer que les journalistes français présents en Chine constituent un microcosme social, à la fois relativement fermé sur lui-même et isolé de la société chinoise. Il s’agit le plus souvent de journalistes professionnels à la fois très diplômés et très expérimentés. Toutefois, en Chine, ils ne peuvent jamais exercer un « journalisme d’immersion » malgré leur présence sur place sur des durées relativement longues. Leur faible maîtrise du chinois opérationnel empêche une bonne partie des journalistes français de communiquer directement avec des Chinois. Ensuite, les conditions de réalisation de reportages subissent souvent des contraintes liées à la politique chinoise de régulation des journalistes étrangers en Chine. Enfin, leur accès aux sources d’information pèse également de manière décisive sur la production de l’information sur place.

  • Titre traduit

    A limited and constrained immersion journalism : a study of the practice of French correspondents in China


  • Résumé

    In a context of globalisation, cultural exchanges foster and increase a mutual understanding between peoples and cultures, all around the world. Foreign correspondents are key players in the transnational process of cultural mediation. Indeed, their journalistic work helps a national audience to achieve a better understanding of the culture in which these correspondents are immersed, and thereby contributes to cultural understanding between their home country and the host country. Our research focuses on the journalistic practices of French correspondents in China, and highlights the logics of work and the control devices that influence, directly or indirectly, the production of information and, generally speaking, the journalistic practice of foreign correspondents. Based on our field studies and theoretical approaches, our analysis aims at demonstrating that French journalists in China constitute a social microcosm, relatively closed on itself and isolated from the Chinese society. They are often professionals both highly qualified and very experienced. However, they can never really have recourse to the method of "immersion journalism" despite long periods of presence in China. Lots of French journalists cannot directly communicate with the Chinese population, because of their insufficient knowledge of the everyday language. Then their working conditions often face constraints of the Chinese's regulation policy towards foreign journalists. Finally, their limited access to information sources also has a major impact on the process of information production in China.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.