Mise au point d’un modèle tridimensionnel de culture d’odontoblastes. Application à l’évaluation in vitro de biomatériaux.

par Matthieu Pérard

Thèse de doctorat en Biologie et sciences de la santé

Sous la direction de Fabienne Pérez.

Soutenue le 15-01-2015

à Rennes 1 , dans le cadre de École doctorale Vie-Agro-Santé (Rennes) , en partenariat avec Université européenne de Bretagne (PRES) et de Institut des Sciences Chimiques de Rennes (laboratoire) .


  • Résumé

    L’objectif de ce travail était de mettre au point un modèle de culture cellulaire, afin d’étudier in vitro l’incidence sur la physiologie des cellules pulpaires et en particulier de l’odontoblaste, de biomatériaux utilisés pour traiter les effractions de pulpes dentaires. Ce modèle repose sur l’utilisation de culture sphéroïdes dont la conformation spatiale reproduit plus fidèlement l’environnement in vivo que les cultures bidimensionnelles. Après avoir élaboré le modèle sphéroïde à partir de lignées murines, des expérimentations visant à déterminer la cytotoxicité des matériaux ont été effectuées. Leurs capacités à induire la biominéralisation ont également été évaluées. La dernière partie de ce travail avait pour objectif d’immortaliser des primocultures de cellules pulpaires humaines en transfectant les gènes SV40 et hTERT, afin d’établir une lignée cellulaire

  • Titre traduit

    Development of a three-dimensional model of odontoblast culture. Application to an in vitro evaluation of biomaterials


  • Résumé

    The aim of this study was to develop a cell culture model to assess in vitro the effects on the physiology of pulp cells, in particular the odontoblasts, of biomaterials used to treat dental pulp exposures. This model is based on the use of spheroid culture whose spatial configuration reproduces the in vivo environment more faithfully than do two-dimensional cultures. After developing the spheroid model from mouse lines, experiments to determine the cytotoxicity of the materials were conducted. Their ability to induce bio-mineralisation was also assessed. The last part of this work aimed to immortalise primo-cultures of human pulp cells by transfecting hTERT and SV40 genes, in order to establish a new cell line

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (151 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 133-150

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 373050/2015/1/D
  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.