Nécropoles et peuplement dans le nord-est de la Gaule aux Ve-VIe siècles : espaces, pratiques funéraires et identités.

par Alejandro Ramos Benito

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Patrick Demouy et de Ricardo González Villaescusa.

Soutenue le 26-05-2015

à Reims , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences de l'homme et de la société (Reims, Marne) , en partenariat avec (CERHIC) Centre d'Etude et de Recherche en HIstoire Culturelle (laboratoire) .

Le président du jury était Raymond Brulet.

Le jury était composé de Patrick Demouy, Ricardo González Villaescusa, Patrick Périn.

Les rapporteurs étaient Ángel Fuentes.


  • Résumé

    Les nécropoles constituent un élément essentiel dans l'étude des caractères définitoires du peuplement et des rituels de la mort dans les sociétés d'entre la fin du Bas-Empire et le début de l'époque mérovingienne (Ve-VIe siècles). Dans le nord de la France, l'archéologie d'époque mérovingienne s'est développée rythmée par les découvertes effectuées depuis le XIXe siècle, au même temps que les sociétés savantes, les musées et congrès scientifiques faisaient leur apparition. À travers l'étude des nécropoles ont peut tracer des lignes essentielles dans l'analyse du peuplement urbain et rural pendant l'Antiquité tardive dans le nord-est de la Gaule, toujours dans un cadre géopolitique pertinent sur la base des démarcations administratives anciennes. Leur étude permet aussi d'observer des changements éventuels opérés dans la dynamique des relations entre les vivants et les morts à partir de la topographie funéraire et son évolution. Ces rapports trouvent leur expression maximale dans les rituels funéraires, considérés comme l'ensemble des pratiques destinées à exprimer les croyances d'un groupe culturel déterminé. D'autre part, le phénomène de l'inhumation habillée et sa conséquence immédiate qui représente la présence du mobilier dans les sépultures, permet d'aborder les rapports socioéconomiques des communautés à travers l'expression matérielle d'un ensemble de phénomènes tels la compétitivité, la solidarité ou l'assimilation culturelle. Un des aspects fondamentaux, issu de l'analyse du mobilier funéraire, regarde la caractérisation des éléments de parure d'influence exogène, une question qui renvoie au concept d'ethnicité à l'époque des Grandes Migrations et les possibilités de l'archéologie à l'heure de déterminer l'identité culturelle des inhumés.

  • Titre traduit

    Cemeteries and settlement in Gaul Northeast (V-VI th.) : spaces, Burial Practices and Identities.


  • Résumé

    Cemeteries are an essential element in the study of the defining characters of the settlement and death rituals in societies within the end of the Lower Empire and the beginning of the Merovingian period (fifth-sixth centuries). In northern France, Merovingian archaeology developed punctuated by discoveries made since the nineteenth century, at the same time as the learned societies, museums and scientific conferences were appearing. Through the study of cemeteries may have drawn the main lines in the analysis of urban and rural settlement during late antiquity in northeastern Gaul, always in a relevant geopolitical framework based on the old administrative boundaries. Their study also observes any changes of the dynamics of relationships between the living and the dead from the funeral topography and its evolution. These reports find their maximum expression in funeral rituals, considered all as practices to express the beliefs of a particular cultural group of people. On the other hand, the phenomenon of burial dressed and its immediate consequence is that the presence of the furniture in burials, can address the socio-economic relations of communities through the expression of a set of physical phenomena such competitiveness, solidarity and cultural assimilation. A fundamental aspect from the analysis of the grave goods, looks characterization ornamental elements with exogenous influence, a question that refers to the concept of ethnicity in the Migration Period and the possibilities of archaeology to determine the cultural identity of buried people.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne (Bibliothèque électronique). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.