Du cahier de l’élève à l’activité enseignante en classe de français : étude de la trace écrite d’une séance de lecture, du CM2 à la 6è

par Aurore Promonet

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Daniel Niclot.

Soutenue le 10-11-2015

à Reims , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences de l'homme et de la société (Reims, Marne) , en partenariat avec (CEREP) - Centre d'Études et de Recherches sur les Emplois et les Professionnalisations (laboratoire) .

Le président du jury était Frédéric Tupin.

Le jury était composé de Daniel Niclot, Jean-Michel Pottier.

Les rapporteurs étaient Bertrand Daunay, Pascale Delormas.


  • Résumé

    La trace écrite d'une séance de lecture se définit ordinairement comme l'écrit consigné dans les cahiers d'élèves. Notre recherche porte sur ce que fait l'enseignant, ce qu'il cherche à faire et ce à quoi il renonce, en lien avec la trace écrite du travail de la classe, à la frontière entre l'école et le collège. À partir des notions de trace et d'écriture, nous définissons la trace écrite scolaire, à travers sa production, sa réception et ses fonctions. Notre cadre de référence, composite, sous-tend l'étude de l'activité professionnelle de l'enseignant. Nous étudions les pratiques en matière de trace écrite du point de vue du métier enseignant, du point de vue de l'écriture enseignante et du point de vue des pratiques enseignantes et de leur ancrage didactique. Nous recourons au concept intégrateur du dialogisme (Bakhtine, 1979) qui fonde trois champs scientifiques : l'analyse de l'activité professionnelle, l'analyse de l'écriture et l'analyse de l'activité didactique. Nous avons observé et filmé douze séances de lecture. Chaque film a fait l'objet d'un entretien d'autoconfrontation au cours duquel l'enseignant a documenté son activité. L'étude de genèse des écrits-traces produits en classe, appuyée par l'étude de leur élaboration avant et pendant la classe permet de conclure à l'existence d'un genre d'activité didactique trace écrite de lecture. Ce résultat est prometteur pour la prise en compte didactique de la trace écrite.

  • Titre traduit

    From the pupil's copy book to the teacher's activity in French lesson : the study of the written trace of reading activity from elementary school to middle school (year 6 and year 7 in UK)


  • Résumé

    The written trace of French lesson is usually defined as the piece of writing kept in pupils' copy books. Our research is about what the teacher does, seeks to and renounces to do regarding the written trace of the class work, at the very frontier between elementary school and middle school (year 6 and year 7 in UK). From the notions of trace and writing, we define school written trace through its production, its reception and its functions.We refer to a composite theoretical framework which underlies the study of professional teaching activity. We study the practices regarding the written trace from the perspective of the teaching activity, of the teacher's writing, of the teaching practices and the didactical activity. We use the dialogism integrator concept (Bakhtine, 1979) wich is the base of three scientific fields : the analysis of the professional activity, of the writing activity and of the didactical activity.We observed and recorded twelve reading lessons, followed by simple auto-confrontation interviews. The study of the genesis of the written trace produced in class, supported by the study of its elaboration before and during the class allows to conclude there is a reading lesson written trace didactical activity type. This promossingly result the didactical consideration of the written trace.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne (Bibliothèque électronique). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.