Mécanismes de la fatalité et construction d'un élan vital dans les nouvelles de Theodor Storm et de Guy de Maupassant

par Rachel Lolliot

Thèse de doctorat en Littératures comparées

Sous la direction de Helga Meise.

Soutenue le 20-04-2015

à Reims , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences de l'homme et de la société (Reims, Marne) , en partenariat avec (CIRLEP) Centre Interdisciplinaire de Recherches sur les Langues Et la Pensée (laboratoire) .

Le président du jury était Mariane Bury.

Le jury était composé de Helga Meise.

Les rapporteurs étaient Isabelle Krzywkowski, Angelika Schober.


  • Résumé

    La nouvelle étant un récit bref, elle est à même de représenter le tragique de l'existence : elle attrape sur le vif tous les événements de la vie et les présente dans une économie restreinte. Theodor Storm et Guy de Maupassant ne manquent pas à cette règle et proposent des récits marqués par l'empire de la fatalité. Celle-ci est la manifestation du destin et/ ou du hasard qui transparaissent à travers la description de paysages réalistes et à travers la mise en avant d'objets clé qui entraînent avec eux la décrépitude des personnages. La technique narrative est également au service de la mise en scène de ce déterminisme, ainsi, l'un et l'autre auteur se permettent d'enchâsser les histoires, de revenir en arrière dans la narration pour mieux faire peser le poids du destin et/ ou du hasard afin de souligner que chacun fonctionne comme un mécanisme à ressort se déroulant tragiquement. Pourtant, même si tout laisse supposer le contraire, ces nouvelles ne sont pas qu'imprégnées de pessimisme. En effet, de cette fatalité empreinte de destin et/ ou de hasard se dégage un élan vital caractéristique de la pensée philosophique et sociale du XIXe siècle. Le destin et/ ou le hasard est en fait l'expression aveugle d'une volonté qui détermine le choix des personnages. Aussi ces nouvelles mettent-elles l'accent sur l'illusion du libre arbitre des personnages qui pensent pouvoir se déterminer eux-mêmes. De là, l'élan créatif issu de l'écriture permet une suspension de ce déterminisme. Ainsi, ce sont ces mécanismes de la fatalité qui sont démontés dans ce travail afin de repérer cet élan vital, salvateur et libérateur propre à la conception philosophique et littéraire du XIXe siècle.

  • Titre traduit

    Mechanisms of fate and construction of a life force in the short stories of Theodor Storm and Guy de Maupassant


  • Résumé

    A short story is a brief narrative and therefore can represent the tragic of existence : it catches on the spot all the events of life and presents them in a restricted economy. Theodor Storm and Guy de Maupassant obey the rule and offer narratives marked by fatality, which is the demonstration of fate and/ or chance shown through the description of realistic landscapes and through the emphasis of key objects which pull with them the decline of the characters. The narrative technique also serves the fabrication of this determinism. So, both authors allow themselves to intersperse stories, to go back into the narration, so that the weigh of fate and/ or chance is heavier and works as a spring mechanism taking place tragically. Nevertheless, even if everything suggests the opposite, these short stories are not so pessimistic. Indeed, a life force typical of the philosophical and social thinking of the 19th century arises from this fatality marked with fate and/ or chance. Fate and/ or chance is in fact the blind expression of a will which determines the choice of characters. So these short stories emphasize the illusion of characters' free will who think they can decide of their life. From there, the creative impulse stemming from the writing allows a interruption of this determinism. So, it is those mechanisms of fate that are defused in this work to observe this saving and liberatoring life force, inherent to the philosophic and literary concept of the XIXth century.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne (Bibliothèque électronique). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.