Le langage des enfants et des adolescents dysphasiques : ce que nous apprennent les situations de narrations

par Lucie Broc

Thèse de doctorat en Psychologie du développement

Sous la direction de Josie Bernicot et de Thierry Olive.

Le président du jury était Jean-Francois Rouet.

Le jury était composé de Thierry Olive, Julie Dockrell.

Les rapporteurs étaient Michèle Guidetti, Anne Salazar Orvig.


  • Résumé

    Les enfants et adolescents dysphasiques présentent un trouble spécifique du langage qui se manifeste, en absence d'un déficit cognitif, sous la forme d'une perturbation profonde à l'oral et qui persiste au-delà de l'âge de 6 ans. Basée sur des éléments de psychologie pragmatique développementale (principe de coopération de Grice, 1979, et passage de la phase inter-psychologique à la phase intra-psychologique de Vygotski, 1997), et inspirée des travaux de Berman (2005), cette thèse défend l'idée que dans la dysphasie le langage n'est pas uniformément déficitaire. En d'autres termes, les performances langagières des enfants et des adolescents dysphasiques devraient varier en fonction de la situation de production dans laquelle ils se trouvent (tache standardisée vs. tache communicative), mais aussi en fonction de la modalité de production (oral vs. écrit), et enfin de l'indice linguistiques considéré (e.g. orthographe lexicale vs. orthographe morphologique). Les résultats obtenus montrent que les dysphasiques ont de meilleures performances langagières en situation de communication qu'en situation standardisée, que leurs performances en situation communicative sont meilleures à l'écrit qu'à l'oral, et enfin que le profil développemental de leurs capacités langagières évolue différemment, entre 7-11 ans et 12-18 ans, selon l'indice linguistique considéré. La psychologie pragmatique développementale permet donc de souligner que, dans le cadre de l'évaluation des capacités langagières des enfants et des adolescents dysphasiques, le choix des tâches influence les performances obtenues. De plus, comme le préconisait Ringard (2000), les enfants et adolescents dysphasiques bénéficient pleinement d'une scolarisation en milieu ordinaire et y progressent sur le long terme.

  • Titre traduit

    Children and adolescents with specific language impairment : what do narratives learn us about their language difficulties ?


  • Résumé

    Children and adolescents with a specific language impairment (SLI) present a language disorder that appears in the absence of a cognitive impairment and persists beyond the age of 6. Based on elements of developmental pragmatics (Grice cooperative principle, 1979 and transition from the interpsychological to intrapsychological functioning, Vygotsky, 1997) and inspired by the work of Berman (2005), this thesis defends the idea that in SLI the language is not a uniform deficit. In other words, the language performances of children and adolescents with SLI should vary according to the situation in which they produce language (standardized test vs. communicative situation), but also according to the production modality (oral vs. written), and finally the linguistic measure considered (e.g. morphological spelling vs. lexical spelling). The results show that the participants with SLI perform better in a communicative than in a standardised test situation, and in written than in spoken language. Finally, their performance varies differently according to the measure considered, from 7 to 11 and 12 to 18. The developmental pragmatics framework chosen made it possible to emphasize that, when assessing language abilities in children and adolescents with SLI, the choice of a task affects the performance obtained. Moreover, as advocated by Ringard (2000), children and adolescents with SLI fully benefit from a mainstream school environment, where they can progress in the long term, up to the age of 18.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.