Les fondements émotionnels du politique : Essai de théorie politique post-girardienne

par Thierry Paulmier

Thèse de doctorat en Sciences Politiques

Sous la direction de Chantal Delsol.

Le président du jury était Olivier Rey.

Le jury était composé de Chantal Delsol, Stephen Launay, Pierre Manent.

Les rapporteurs étaient Philippe Bénéton.


  • Résumé

    Cette thèse propose un double dépassement de la théorie mimétique de René Girard. Le premier consiste à confronter la théorie mimétique à la psychologie de l’admiration et de l’envie, afin de montrer comment les comportements mimétiques procèdent essentiellement de ces deux émotions. Dès lors, le mimétisme ne doit plus être considéré comme une cause première du comportement humain mais comme une cause seconde, subordonnée à l’admiration ou à l’envie. Le second dépassement, plus radicale, consiste à proposer une théorie émotionnelle du comportement humain plus complète que la théorie mimétique, intégrant non seulement l’envie et l’admiration mais aussi la peur et la piété filiale. Il est alors possible de proposer une théorie émotionnelle du politique distinguant quatre types de rapports hiérarchiques : le pouvoir tyrannique fondé sur la peur, régnant par la menace et le châtiment et visant à la sécurité de tous, le pouvoir fascinant fondé sur l’envie, régnant par la séduction et la récompense et visant à la supériorité de tous, l’autorité vertueuse fondée sur l’admiration, régnant par l’exemplarité et la vertu et visant à l’excellence de tous ; et l’autorité pieuse fondée sur la piété filiale, régnant par la responsabilité et le don de soi et visant à la communion de tous.

  • Titre traduit

    The Emotional Foundations of Politics : Essay of a Post Girardian political theory


  • Résumé

    This thesis suggests a double « overtaking » of the mimetic theory developed by René Girard. The first one consists of confronting mimetic theory with the help of the psychology of admiration and envy in order to show how mimetic behaviours proceed mainly from these two emotions. Consequently, mimetism cannot be considered as a primary cause of human behaviour but as a secondary cause, subject to admiration or envy. The second one is more radical. It consists of suggesting a theory of human behaviour more comprehensive than the mimetic theory based not only on admiration and envy but also on fear and filial piety. Based on this anthropology, it is possible to develop an emotional theory of politics, distinguishing four types of hierarchical relationships : the tyrannic power based on fear, governing by threat and punishment and aiming to ensure security to all ; the fascinating power based on envy, governing by seduction and rewards and aiming to ensure priviledges to all ; the virtuous authority based on admiration, governing by example and virtue and aiming to ensure excellence to all ; the pious authority, governing by responsability and self-giving and aiming to ensure communion to all.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.