Les facteurs de risque des accidents vasculaires cérébraux dans la population libanaise : une étude transversale

par Rita Farah

Thèse de doctorat en Pathologie et recherche clinique

Sous la direction de Hassan Hosseini.

Le président du jury était Alain Berdeaux.

Le jury était composé de Ramez Chahine, Pascale Salameh.

Les rapporteurs étaient Didier Leys, Emmanuel Touzé.


  • Résumé

    Le Liban connaît une transition épidémiologique. De ce fait, les cardiopathies ischémiques et les accidents vasculaires cérébraux (AVC) constituent respectivement la première et deuxième cause de mortalité. Les études épidémiologiques sur les AVC au Liban sont presque inexistantes. Néanmoins, la prévention primaire est d'une importance primordiale dans la diminution de la charge de l'AVC. Dans ce contexte, notre travail avait 3 objectifs. Tout d'abord, déterminer la prévalence des facteurs de risque majeurs de l'AVC dans la population libanaise et décrire le profil des personnes à risque. Ensuite, évaluer le contrôle de l'hypertension artérielle (HTA), le facteur de risque le plus puissant de l'AVC, parmi les personnes hypertendues et sous traitement. Enfin, évaluer la prévalence des symptômes d'AVC dans une population sans antécédents d'AVC ou d'accident ischémique transitoire (AIT) et l'association de ces symptômes avec les facteurs de risque majeurs de l'AVC.Nous avons mené une étude transversale descriptive au niveau national, en choisissant un échantillon de 1515 individus âgés de 40 ans et plus. Nous avons collecté des données sur les caractéristiques sociodémographiques des participants ainsi que sur les facteurs de risque majeurs de l'AVC: l'HTA, le diabète, l'obésité, l'inactivité physique, le régime alimentaire et le tabagisme.Notre étude a montré qu'à partir de 40 ans, un libanais sur deux était hypertendu et un sur cinq était diabétique. En outre, les libanais mènent un mode vie loin d'être sain. En effet, une personne sur deux était tabagique et souffrait d'obésité abdominale, 29% étaient obèses et les trois quarts des personnes âgées de 40 ans et plus ne pratiquaient pas une activité physique suffisante. Notre étude a révélé de même que 22% des personnes hypertendues et 16% des personnes diabétiques n'étaient pas diagnostiquées. L'évaluation du contrôle de l'HTA, parmi 562 individus hypertendus et sous traitement, a montré qu'une personne sur deux ne parvenait pas à atteindre le niveau optimal recommandé de 140/90 mmHg. L'obésité et la non- adhésion au traitement étaient les prédicteurs majeurs du non contrôle de la pression artérielle dans la population libanaise. Parmi les participants sans antécédents d'AVC ou d'AIT, 12% avaient connu au moins un symptôme d'AVC. Parmi les facteurs de risque majeurs de l'AVC, nous avons démontré que l'HTA, les antécédents de cardiopathie ischémique, le tabagisme (actuel et ancien), la détresse psychologique et l'activité physique insuffisante étaient indépendamment et positivement associés aux symptômes d'AVC alors que l'adoption d'une diète méditerranéenne avait un effet protecteur.En conclusion, notre travail a révélé une prévalence alarmante des facteurs de risque majeurs de l'AVC et un contrôle insuffisant de l'HTA. Toutes ces données suggèrent que la charge de l'AVC est considérable. Des interventions à l'échelle de la population par de stratégies intégrées de lutte contre l'HTA, le tabagisme, l'obésité et la promotion des bienfaits de l'activité physique et de l'alimentation saine sont justifiées.

  • Titre traduit

    Stroke risk factors in the Lebanese population : a cross-sectional study


  • Résumé

    Lebanon is currently experiencing an epidemiological transition, with ischemic heart disease and stroke as the leading causes of mortality. Lebanon is lacking data on the epidemiology of stroke. However, primary prevention is of paramount importance in reducing the burden of stroke.In this context, our dissertation had 3 objectives. First, we aimed to assess the prevalence of major modifiable risk factors for stroke in the Lebanese population and to construct the profile of individuals at risk. Arterial hypertension (AH) being the most powerful risk factor for stroke, our second aim was to assess socio demographic, self-reported and clinical predictors of uncontrolled blood pressure among treated hypertensive individuals. Our third aim was to evaluate self-reported stroke symptoms among individuals without a previous diagnosis of stroke or transient ischemic attack and the association of these symptoms with major stroke risk factors.We carried out a cross-sectional study using a multistage cluster sample across Lebanon. We included 1515 participants aged 40 years and more. We collected socio-demographic characteristics as well as data on major stroke risk factors: AH, diabetes, obesity, physical inactivity, diet and smoking.Our research showed that almost half of the Lebanese population aged 40 years and more had AH and one fifth had diabetes. Furthermore, our research showed that the Lebanese population had unhealthy lifestyle behaviors: 47% were smokers, 56% had abdominal obesity, 29% were obese and 76% had insufficient physical activity. 22% of hypertensive individuals and 16% of diabetic individuals were not diagnosed as such. Assessment of blood pressure control showed that half of treated hypertensive individuals did not reach the recommended level of 140/90 mmHg, with obesity and poor medical adherence being the major predictors of uncontrolled blood pressure. Among residents without a history of stroke or transient ischemic attack, 12% has had stroke symptoms. We found that AH, history of ischemic heart disease, current and former smoking, psychological distress and insufficient physical activity were positively and independently associated with stroke symptoms while Mediterranean diet was negatively associated with stroke symptoms.Our research revealed high prevalence of major stroke risk factors among individuals aged 40 years and more, as well as insufficient blood pressure control. Stroke symptoms were highly associated with major stroke risk factors. These findings confirm the high burden of stroke in Lebanon and foster evidence-based public health strategies through integrated programs to reduce HTA, diabetes, obesity and smoking and promote physical activity and healthy foods.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.