Les valeurs de la culture paysanne dans le monde agricole contemporain : une enquête sociologique en Carcassonnais et en Roussillon

par Ingrid Ligneres

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Guillaume Lacquement et de Eliane Le Dantec.

Soutenue le 27-11-2015

à Perpignan , dans le cadre de École Doctorale INTER-MED (Perpignan) , en partenariat avec Acteurs, ressources et territoires dans le développement (Montpellier ; Perpignan) (laboratoire) et de Acteurs- Ressources et Territoires dans le Développement / ART-Dev (laboratoire) .

Le président du jury était Gilles Laferté.

Le jury était composé de Laurence Faure, Benoît Leroux.

Les rapporteurs étaient Gilles Laferté, Dominique Jacques-Jouvenot.


  • Résumé

    Le groupe socioprofessionnel des agriculteurs a connu depuis la Seconde Guerre mondiale un changement socio-économique important. Le point de départ de cette thèse – à l’articulation des démarches hypothético-déductive et empirico-inductive – est de se demander s’il ne reste pas des traces, plus ou moins nettes, de la culture paysanne dans la configuration des valeurs du monde agricole contemporain. Peut-on parler de la fin de la culture paysanne comme certains chercheurs parlent de la fin de la classe ouvrière ? L’enquête de terrain se fonde sur l’approche qualitative de données recueillies par entretiens semi-directifs et libres ainsi que par des observations directes et participantes et des films sociologiques. Leur analyse a reposé sur l’élaboration, au préalable, d’un référent culturel commun construit à partir d’un syncrétisme des valeurs anciennes et nouvelles, permettant de construire le référent culturel « agripaysan » et confirmant ainsi l’hypothèse d’un syncrétisme des valeurs. A l’intérieur du référent culturel commun au corpus étudié, les valeurs ont été caractérisées en trois groupes : les « valeurs identitaires et distinctives », les « valeurs nécessaires » et les « valeurs extraprofessionnelles ». L’analyse des données a également mis en évidence une appropriation différenciée du référent culturel « agripaysan » qui est explicitée à l’aide d’une typologie en trois idéaux-types : paysan-agriculteur, chef d’entreprise-paysan et agri-manager. Plus largement, cette thèse interroge la culture en tant que mode de vie d’un groupe et s’inscrit, à la fois, dans la sociologie des modes de vie et dans la sociologie du travail, sans oublier la sociologie rurale.

  • Titre traduit

    The values of the farming culture in the contemporary agricultural world : a sociological investigation in Carcassonne and Roussillon Region


  • Résumé

    The Farmers socioprofessional group has gone through a significant socio-economical change since the Second World War. The starting point of this thesis – in the hinge of an hypothetical-deductive and empirical-inductive approach – is to wonder whether or not some more or less distinct traces of the peasant culture romain in the layout of the contemporary agricultural world values. Shall we declare the end of the peasant culture just like some researchers do about the end of the warking class ? The field survey is based on a qualitative approach of the data gathered via partially guided and free interviews as well as direct and participating observations along with sociological films. Their analysis was beforehand based on the drafting of a common, cultural referent created from the syncretism (merge) of the old and new values, allowing to build the cultural referend « farmo-peasant » and therefore confirming the theory of a syncretism of the values. The values within this cultural referent similar to the studied corpus have been characterized into three groups : the « distinctive and identity values », the « necessary values » and the « extraprofessional values ». The analysis of the data also highlighted a differentiated appropriation of the cultural referent « farmo-peasant » clarified thanks to its classification into three ideal models : peasant-cultivator, company manager-peasant and farmer-owner. Widely, this thesis examines the culture as a way of life for a group which at the same time falls in with the sociology of the ways of life, the work sociology and without forgetting the rural sociology.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Lettres et Sciences humaines.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.