Relations entre personnalité et manifestations biopsychologiques du stress et répercussions sur la blessure sportive

par Laura Lauginie

Thèse de doctorat en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives

Sous la direction de Julien Bois.


  • Résumé

    Ce travail est basé sur le stress-injury model de Williams & Andersen (1998) qui proposeque les manifestations du stress peuvent être une des causes de la blessure sportive. Le rôle indirect de la personnalité sur la blessure par ses effets sur les manifestations du stress bien que théoriquement proposé a été relativement peu étudié. L’objet de ce travail est de combler ce manque en utilisant de surcroît des indicateurs biologiques et psychologiques des manifestations du stress. Ce faisant nous tentons de compléter le modèle précédent par les apports de Salvador (2005) qui propose également que la personnalité peut moduler les manifestations biopsychologiques du stress. Deux études en milieu naturel et en contexte sportif ont été réalisées. La première étude est un suivi longitudinal d’une saison de rugbymen professionnels et vise à analyser les déterminants biopsychologiques de leur blessure. Il apparaît que des scores élevés en caractère consciencieux, en stabilité émotionnelle, en fatigue perçue et en LH (Hormone Lutéinisante) semblent avoir un rôle protecteur vis-à-vis de la blessure alors que des scores élevés en agréabilité, en cortisol et en TSH (Hormone Thyréostimulante) semblent plutôt constituer des facteurs de risques. La seconde étude est une étude quasi-expérimentale visant à tester l’effet modulateur des caractéristiques de personnalité sur les réactions biopsychologiques lors d’une situation stressante d’évaluation en danse contemporaine. Les résultats confirment l’effet modulateur de la personnalité : les profils à forte stabilité émotionnelle et faible caractère consciencieux se caractérisent par un pic de cortisol plus important que les autres groupes ; les profils à faible stabilité émotionnelle et fort caractère consciencieux présentent des niveaux d’anxiété somatique et cognitive plus hauts et perçus comme étant plus défavorables. En identifiant certains profils de sujets plus à risques de blessures ou à même de réagir plus intensément face à une situation stressante, ce travail ouvre des applications dans l’amélioration de la gestion du stress et des blessures sportives.

  • Titre traduit

    Relationships between personality and biopsychological markers of stress and consequences for the sport injury


  • Résumé

    This work is based on the idea proposed by Williams and Andersen (1998) that stressresponse may be a predictor of sport injury. The ability of personality to indirectly predict sport injury through its effects on the stress response is relatively unexplored. The goal of this PhD thesis is to fill this gap in the literature and to enrich this approach by using stress biopsychological markers. In this regard we have used the theoretical propositions of Salvador (2005) that also suggests that personality may moderate biopsychological stress response. Two field studies in the sport context have been conducted. The first one is a season-long-longitudinal follow-up of professional rugby players that aims to evaluate some biopsychological predictors of sport injury. Results revealed that high scores inconscientiousness, emotional stability, tiredness and LH (Luteinizing Hormone) were associated with lower rates of injuries whereas high scores in agreeableness, cortisol and TSH (Thyroid Stimulating Hormone) were associated with higher rates of injury. The second one is a quasi-experimental study testing the moderating effect of personality on the stress response during an evaluation of contemporary dance. Results confirmed the expected modulating effect: subjects high in emotional stability and low in conscientiousness presented higher concentrations in salivary cortisol; subjects with low emotional stability and high conscientiousness perceived their levels of somatic and cognitive anxiety higher and more detrimental to their performance. By identifying profiles “at risk” of injury as well as subjects more likely to react intensely when facing a stressor, this work offer some applications that may help to improve prevention of sport injury and coping with stressors


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?