Analyse des corrélations entre ouverture économique, éducation et inégalités

par Erwan David (Erwan)

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jacques Le Cacheux.

Soutenue le 09-01-2015

à Pau , dans le cadre de École doctorale Sciences sociales et humanités (Pau) .


  • Résumé

    La littérature économique s’intéresse depuis le 13ème siècle aux inégalités et au développement des échanges, mais la relation positive entre ces deux concepts n’est pas toujours vérifiée. Les résultats des travaux ne sont pas homogènes et ne permettent pas une conclusion définitive sur le sujet. Ce travail porte sur la relation entre le développement des échanges (la mondialisation) et le développement social (matérialisé par la réduction des inégalités). Nous analysons la relation qui peut s’instaurer entre l’ouverture et les évolutions économique, démographique et éducative. L’analyse des données statistiques de 125 pays présente des évolutions plus marquées pour les données économiques que pour les données démographiques ou éducatives. Les écarts qui existaient entre les pays, entre les continents ne se comblent que très lentement. Nous avons cherché à valider les corrélations entre ces trois séries. Nous constatons que les corrélations entre les indicateurs économiques, démographiques et éducatifs sont fortes lorsque l’on demeure à un niveau d’agrégation élevé mais qu’elles sont moins fortes lorsque l’on décompose les indicateurs. Le niveau de développement, le continent influent sur les corrélations. Leur stabilité n’est pas forte dans le temps. L’ouverture ne permet pas de façon certaine d’améliorer les conditions de vie des populations et de réduire les inégalités. Nous avons ensuite analysé des données statistiques chinoises afin de voir si l’évolution économique favorable de ce pays pouvait représenter un modèle pour d’autres pays en voie de développement. Nous concluons que la spécificité de la Chine ne permet pas d’en faire un modèle.

  • Titre traduit

    Globalization and inequality reduction : Thoughts on the Stolper Samuelson’s theorem and empirical analysis essay


  • Résumé

    Economic survey has studied inequalities and international trade expansion since the 13 th century, but the positive correlation between these 2 concepts has not always been verified. Studies results are not homogeneous and do not make it possible to draw a final conclusion on the topic. This work deals with the correlation between international trade expansion (globalization) and social development (that is to say reduced inequalities). We analyse the possible correlation between trade opening and the evolution of economy, demography and education. The analysis of 125 countries statistical data indicates that this evolution is higher in terms of economy than in terms of demography or education. Prior gaps between countries or continents only very slowly narrow. We tried to verify the correlation between the 3 series of data. We notice that the correlations between economic, demographic and educational indicators are strong when the indicators are amalgamated but not so strong when the indicators are disaggregated. The correlations are also affected by the development level or the continent, and they are not constant in time. To conclude, trade opening cannot be said for certain to improve the populations’ living conditions and to reduce inequalities. We then analyzed Chinese statistical data in order to see whether this country’s positive economic evolution could be a model for other developing countries. We conclude that because of China’s specificity, it can’t.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Droit et Sciences économiques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.