Émergence de la fusariose sur Vanillaxtahitensis à Raiatea : inventaire et déterminisme épidémiologique

par Timeri Atuahiva

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Michel Dron.

Soutenue le 19-02-2015

à Paris 11 , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences du Végétal (1992-2015 ; Orsay, Essonne) , en partenariat avec Institut de Biologie des Plantes (Orsay, Essonne) (laboratoire) et de Etablissement Vanille Tahiti (laboratoire) .

Le président du jury était Phila Bianchini.

Le jury était composé de Michel Dron, Phila Bianchini, Edward Liew, Michel Grisoni, Ivan Sache, Christine Dillmann, Téa Frogier.

Les rapporteurs étaient Edward Liew, Michel Grisoni.


  • Résumé

    La vanille, utilisée en alimentation et parfumerie, est une orchidée originaire d’Amérique centrale et maintenant cultivée dans l’océan indien (Vanilla planifolia, 97% de la production mondiale) et dans l’océan pacifique (Vanilla tahitensis, 3% de la production mondiale, essentiellement en Polynésie française).J’ai montré que Vanilla tahitensis était aussi sensible que Vanilla planifolia à la fusariose et représentait la maladie principale de la vanille en Polynésie française comme dans le reste des zones de production des vanilles aromatiques. J’ai participé à démontrer qu’il s’agissait d’une nouvelle espèce de Fusarium oxysporum « f. sp. radicis-vanillae » car elle ne s’attaque qu’au cortex racinaire et ne pénètre que peu dans les tissus vasculaires. J’ai suivi pendant 4 ans l’évolution qualitative et quantitative des dégâts dus à 6 pathogènes et ravageurs dans 51 plantations à Raiatea, principalement des ombrières. J’ai ainsi montré que, contrairement aux autres pathologies et ravageurs, la fusariose connaissait un développement presqu’exponentiel ces 3 dernières années, comme c’est également le cas sur Vanilla planifolia dans le reste du monde. Ayant, par ailleurs, conduit un travail d’enquête auprès des producteurs, j’ai indiqué (l’analyse statistique et la modélisation afférente ne sont pas terminées) que le soin apporté aux lianes par les producteurs était essentiel au bon contrôle de la fusariose.

  • Titre traduit

    Vanilla root rot emergence on Vanillaxtahitensis in Raiatea (French Polynesia) : geographical distribution and epidemiological evolution


  • Résumé

    Vanilla species, used for aroma and flagrances, are orchidaceae originated from central America. They are now mostly cultivated in the Indian ocean (Vanilla planifolia, 97%, mainly in Madagascar, Indonesia, India and smaller islands from the Indian ocean) and in the Pacific ocean (Vanilla tahitensis, 3%, mainly French Polynesia).I have shown that Vanilla tahitensis was as susceptible as Vanilla planifolia towards fusarium root rot. It does represent the major losses on Vanilla tahitensis in Raiatea like reported for all the other areas of vanilla production worldly. I have participated to show that this fungus was delimited to root cortex maceration and did not invade vascular tissues, reason for which we use a new name for this pathogen : Fusarium oxysporum f sp radicis-vanillae.I have followed the etiological and epidemiological characteristics of this disease and of 5 other pathogens and insects on 51 Vanilla plantations, mainly shade-houses, during 4 years, for each vine in cohort analysis manner. I have shown, among this 6 biological causes of loss, fusarium root rot was the only one to present an exponential trajectory within the last 3 years, while the other causes remain stable or display a year increase because of climatic reasons. I did interview all the producers owning these plantations and analyze statistically the answers to the very numerous questions. The statistical and modelling analysis is not yet finished. Nevertheless, I can already claim that regular vine cleaning is absolutely necessary to maintain the vanilla plantations healthy, something which, unfortunately is not a rule for everyone.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.