L'"interruption" du politique dans le théâtre politique contemporain. : les stratégies de contournement d'une situation d'aporie politique et critique dans le théâtre français et allemand de 1995 à 2015

par Sarah Maisonneuve

Thèse de doctorat en Études théâtrales

Sous la direction de Jean-Louis Besson.

Soutenue le 08-12-2015

à Paris 10 , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, spectacles (Nanterre) , en partenariat avec Histoire des arts et des représentations (Nanterre) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Josette Féral.

Le jury était composé de Jean-Louis Besson, Josette Féral, Olivier Neveux, Marielle Silhouette.

Les rapporteurs étaient Josette Féral, Olivier Neveux.


  • Résumé

    Cette étude se propose de réfléchir la ou les formes prises par un théâtre politique sur les territoires français et allemand des années 1995 à 2015. L'enjeu est d'évaluer les stratégies esthétiques développées par les artistes afin de renouveler les modalités du politique au théâtre, alors que l'édifice idéologique et théorique qui soutenait jusqu'alors une telle dimension semble révolu. La reprise dans notre titre de l'assertion paradoxale du théoricien allemand Hans-Thies Lehmann – une « "interruption" du politique dans le champ du théâtre politique contemporain » – permet d'introduire et de circonscrire les grands axes de cette problématique. Est-ce que l'interruption apparente et rhétorique du politique dans le discours des artistes est à lire comme une fin du politique ou au contraire comme une suspension momentanée de ses catégories, constituant une stratégie destinée à contourner la situation postmoderne d'aporie critique ? Cette question se propose d'être appréhendée par le biais de l'analyse transversale des différents discours artistiques. Le terme de discours comprend aussi bien les représentations que les propos méta-artistiques et les entretiens. La méthode permet de dépasser les oppositions apparentes au profit d'une approche prenant en compte toute la complexité et les contradictions du problème. Ces oppositions prennent bien souvent la forme, dans les propos des artistes, d'un refus de se voir affilier à un théâtre politique historique alors que les spectacles en prolongent et en renouvellent paradoxalement les modalités esthétiques.

  • Titre traduit

    The "interruption" of politics in the contemporary political theatre : workaround strategies in a situation of political and critical aporia in the French and German theatre from 1995 to 2015


  • Résumé

    The present study aims at observing the form or forms taken by a political theatre in France and Germany in the period between 1995 and 2015. At stake is an evaluation of the aesthetic strategies developed by artists so as to renew the ways of representing politics in the theatre when the ideological and theoretical structures which, until then, underpinned this dimension seem to have collapsed. The title’s quote of the German academic Hans-Thies Lehmann’s paradoxical assertion: an “interruption of politics in the contemporary political theatre” introduces and defines the limits of the domain under scrutiny. Is the illusory and rhetorical interruption of politics in the artists’ discourse to be understood as the end for the theme or, on the contrary, as a momentary suspension of its categories aiming at working around the post-modern situation of political aporia ? We propose to address the question by means of a transversal analysis of different artistic discourses. In the notion of discourse we intend to include the plays as well as meta-artistic declarations and interviews. This method aims at overcoming the apparent oppositions in order to find a way to take into account the complexities and contradictions of the problem. These oppositions often take the form, in the artists’ words, of a refusal to be affiliated to a historical political theatre whereas, paradoxically, the plays prolong and rejuvenate the aesthetic conventions of this theatre.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?