La imperfectividad en la prensa española y su relación con las categorías semánticas de modalidad y evidencialidad

par Julia Veronica Böhm (Vasquez Rodriguez)

Thèse de doctorat en Études romanes

Sous la direction de Bernard Darbord et de Gerda Hassler.

Soutenue le 06-10-2015

à Paris 10 en cotutelle avec l'Universität Postdam (Allemagne) , dans le cadre de Ecole doctorale Lettres, langues, spectacles (Nanterre) .

  • Titre traduit

    L’imperfectivité dans la presse espagnole et sa relation avec les catégories sémantiques de modalité et d’évidentialité


  • Résumé

    Ce travail offre une nouvelle perspective sur l’analyse de l’imperfectivité dans la presse espagnole. Le point de départ pour cette analyse est la catégorie sémantico-fonctionnelle de l’aspectualité qui peut être exprimée en espagnol par l’aspect, aktionsart, des adverbes, des périphrases verbales, etc. Sur la base de l’imperfectivité comme une catégorie sémantico-fonctionnelle, qui comprend tous les moyens possibles pour exprimer l’indétermination sémantique comme l’imparfait(cantaba), le présent (canta), ESTAR+GERUNDIO, etc., il est possible d’établir un lien sémantique avec d’autres catégories sémantiques comme la temporalité, la modalité et l’évidentialité où le point central de ce chevauchement est constitué par la perspective du locuteur, à partir de laquelle il formule son énoncé, ce qui est associé à sa subjectivité dans le choix, par exemple, d’une forme verbale imperfective(cantaba) dans des contextes où devrait apparaître une forme verbale perfective(cantó) : El valor total […] ascendía a unos 5.950 euros.Bien que, dans certains contextes, cette décision puisse être expliquée de façon grammaticale, dans d’autres contextes (textes journalistiques) cela ne semble pas être le cas parce que le locuteur se sert de l’indétermination sémantique exprimée par le pretérito imperfecto pour exprimer ses énoncés avec une intention,par exemple, pour signaler une distanciation, une reprise d’énoncés, etc.À cause de son indétermination sémantique, l’imperfectivité se rapproche d’autres fonctions sémantiques comme la modalité épistémique et l’évidentialité indirecte qui permettent de donner à une situation un caractère ‘ouvert’ ou ‘indéterminé’ pour exprimer par exemple une supposition, la reprise d’une citation ou la distanciation du locuteur face à ce qui a dit.

  • Titre traduit

    Imperfectivity in the Spanish press and its relation to the semantic categories of modality and evidendiality


  • Résumé

    The aim of this study is to analyse the use of imperfectivity in the Spanishpress. The point of departure for this analysis is the semantic-functional category ofaspectuality which can be expressed in Spanish by diverse linguistic means likegrammatical aspect, Aktionsarten, adverbs, verbal periphrases, etc. By consideringimperfectivity as a semantic-functional category, which comprises all the possiblelinguistic means to express semantic indeterminacy like the Spanish imperfecto(cantaba), presente (canta), ESTAR+GERUNDIO, etc., a semantic relation to othercategories such as temporality, modality and evidentiality can be made. Thesecategories interplay with the speaker’s stance in expressing an utterance, which isassociated with subjectivity. For example, an imperfective verb form (cantaba) maybe chosen in contexts where the perfective verb form (cantó) is expected to appear:El valor total […] ascendía a unos 5.950 euros (‘The total value […] rose (imperfecto)to some 5.950 euros’).Although in some contexts the use of the imperfective verb form isgrammatically motivated, there are other contexts where this is not the case, e.g. injournalistic texts. The speaker takes advantage of the semantic indeterminacy of theSpanish imperfecto cantaba with a specific intention like showing distance from theutterance or reproducing an utterance made by third parties, etc.Thus imperfectivity, due to its semantic indeterminacy, relates to othersemantic functions like epistemic modality and indirect evidentiality by which asituation is presented as open and undetermined, e.g. the expression of asupposition, or a quotation, or a speaker’s distance from his utterance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.