Les enseignants et le e-learning : facteurs d’adoption ou de rejet du e-learning, dans un contexte de formation des enseignants

par Christine Nucci

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Philippe Carré.

Soutenue le 12-06-2015

à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Connaissance, langage et modélisation (Nanterre) , en partenariat avec CREF - Centre de Recherche en Education et Formation, Laboratoire, Laboratoire (laboratoire) .

Le président du jury était Marc Bru.

Le jury était composé de Philippe Carré, Marc Bru, Pascal Marquet, Moïse Déro, Marcel Lebrun.

Les rapporteurs étaient Marc Bru, Pascal Marquet.


  • Résumé

    Cette recherche porte sur le rapport que les enseignants entretiennent au e-learning, en tant qu’apprenants. En France, comme dans d’autres pays, les enseignants semblent réticents à recourir à ce type de dispositifs, alors que l’offre institutionnelle en ligne est en plein développement. Ce phénomène de désaffection du e-learning apparait en contradiction avec l’attitude favorable qu’ont les enseignants par rapport à la formation en présentiel. Lors de l’étude exploratoire, ce hiatus n’a pu être suffisamment expliqué par des facteurs motivationnels. L’objectif général de cette recherche est d’examiner les facteurs qui interviennent dans l’adoption ou le rejet du e-learning. L’approche théorique utilisée s’inscrit dans le cadre de l’UTAUT (théorie unifiée de l’acceptation et de l’usage des technologies). Trois études quantitatives menées auprès d’enseignants et de futurs enseignants (220 répondants) ont permis d’identifier les déterminants principaux dans le processus d’adoption du e-learning : l’acceptation du e-learning est directement liée à l’utilité perçue, à l’expérience antérieure du e-learning et à la perception de compatibilité avec le style d’apprentissage. L’âge a un effet modérateur important, en ce sens que les plus jeunes sont plus favorables au e-learning et en perçoivent plus l’utilité que leurs ainés. Par contre, les facteurs de rejet du e-learning n’ont pu être expliqués par le modèle UTAUT. Une analyse qualitative complémentaire, ainsi qu’une revue de littérature, ont conduit à mettre en lumière d’autres facteurs qui contribuent à expliquer directement le rejet du e-learning. Ces facteurs laissent entrevoir la peur de la disparition de l’enseignant et de son remplacement par la machine. Une analyse des MOOC (Massive Open Online Courses) comme écosystème d’apprenance potentiel dans une perspective d’ingénierie de formation visant à articuler dispositions des apprenants et dispositifs de formation, vient conclure ce travail.

  • Titre traduit

    Teachers and e-learning : factors of e-learning acceptance or rejection, in a context of teacher training


  • Résumé

    This research focuses on the relations between teachers, as learners, and e-learning. In France, as in other countries, teachers seem to be reluctant to use e-learning as a professional training device, whereas institutional on-line offer is expanding. This phenomenon of disaffection towards e-learning seems to be inconsistent with teachers’ favorable attitude towards ‘face-to-face’ training. Motivational factors couldn’t explain this gap adequately, as we concluded from a previous exploratory study. The general purpose of this research is to determine the occurring factors of e-learning acceptance or rejection. Theoretical approach is based on the unified theory of acceptance and use of the technology (UTAUT). Results of three quantitative studies among teachers and future teachers (220 respondents) enabled us to identify the determining factors of e-learning acceptance. Results show that e-learning acceptance is directly influenced by perceived usefulness, former e-learning experience and if it fits with the personal learning style. Age is an important moderator, in the sense that the youngest are more favorable to e-learning and perceive more its usefulness than their older professional colleagues. However, the UTAUT model couldn’t explain factors of e-learning rejection. A complementary qualitative analysis and a review of former studies on e-learning led to highlight other explicit variables which contribute directly to e-learning rejection. These factors may reflect the fears of the disappearance of human pedagogues and the substitution of computer.An analysis of the MOOCs (Massive open online courses) as an ecosystem of “learnance” was conducted to get across the ability of the learners and the training tools, in view of training course design.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.