Développement des traitements cognitifs, des traitements émotionnels et des jugements émotionnels du compliment et de la critique ironiques chez l’enfant âgé de 8 à 11 ans : approches générale et différentielle

par Christel Clée

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Catherine Garitte.

Le président du jury était Lucia Romo.

Le jury était composé de Catherine Garitte, Lucia Romo, Virginie Laval, Annick Weil-Barais.

Les rapporteurs étaient Virginie Laval, Annick Weil-Barais.


  • Résumé

    Cette recherche étudie le développement de la compréhension de l’ironie (traitements cognitifs, traitements émotionnels et jugements émotionnels) chez les enfants âgés de 8 à 11 ans. Quatre études ont été menées sur la même population avec le même matériel de recueil de données. Premièrement, nous avons créé et validé une échelle de traitements cognitifs composée de trois capacités graduellement acquises. Cet outil nous a permis de montrer, d’une part, que la compréhension cognitive du compliment ironique s’élabore entre 8 et 11 ans, alors que celle de la critique ironique émerge avant 8 ans. D’autre part, il existe une asymétrie de compréhension cognitive selon la nature de l’ironie (compliment ou critique). Deuxièmement, nous avons étudié les interprétations des fonctions (humour, méchanceté, gentillesse) de l’ironie effectuées par les enfants qui la comprennent. Pour cela, nous avons pris en compte à la fois les traitements émotionnels (attribution d’intention au locuteur) et les jugements émotionnels (jugement du locuteur). Quels que soient l’âge et la nature de l’ironie, les interprétations agressives de l’ironie sont fréquentes. En situation de compliment ironique, les interprétations humoristiques et gentilles sont de moins en moins fréquentes entre 8 et 11 ans. En revanche, en situation de critique ironique, aucune interprétation ne se développe durant cette période. Troisièmement, nous avons mis en évidence trois facteurs sous-jacents aux traitements de l’ironie. Les facteurs humoristique et cognitif se développent différemment selon la nature de l’ironie, contrairement au facteur affectif. Quatrièmement, une perspective différentielle a permis de mettre en évidence trois profils d’enfants observateurs de l’ironie qui se distinguent sur les trois traitements étudiés. Les facteurs cognitifs et conatifs explorés n’expliquent pas les différences entre les profils. Ces profils pourraient être expliqués par les expériences sociales, le tempérament ou encore le développement cognitif et émotionnel.

  • Titre traduit

    Development of cognitive treatments, emotional treatments and emotional judgments of ironic compliments and criticisms among children aged 8 to 11 years old : general and differential approaches


  • Résumé

    This research deals with the development of irony understanding (cognitive treatments, emotional treatments and emotional judgments) among children aged 8 to 11 years old. Four independent studies were led on the same population with the same material of data collection. In the first place, we created and validated a scale of cognitive understanding made up of three levels of gradually acquired skills. This tool enable us to show, on one hand, that the cognitive understanding of the ironic compliment develops between 8 and 11 years, while that of the ironic criticism begins before the age of 8. On the other hand, there is an asymmetry of cognitive understanding according to the nature of the irony (compliment or criticism). Secondly, we studied the interpretations of the functions (funniness, meanness, niceness) of irony made by the children who understand it. For that purpose, we took into account at the same time the emotional treatments (attribution of intention to the speaker) and emotional judgments (judgment of the speaker). Whatever the age and the nature of the irony, the aggressive interpretations of the irony are frequent. In situation of ironic compliment, the funny and kind interpretations are less and less frequent between 8 and 11 years. On the other hand, in situation of ironic criticism, no interpretation develops during this period. Thirdly, we highlighted three underlying factors of ironic treatments. The humoristic and cognitive factors develop differently according to the nature of the irony, contrary to the emotional factor. Fourthly, a differential perspective study reveals three profiles of irony observers which distinguish themselves on each of the treatments studied. The cognitive and conative factors explored do not explain the differences between the profiles. However, these profiles could be explained by social experiences, temperament or cognitive and emotional development.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.