Les Italiens à Bône : migrations méditerranéennes et colonisation de peuplement en Algérie (1865-1940)

par Hugo Vermeren

Thèse de doctorat en Histoire moderne et contemporaine

Sous la direction de Marie-Claude Blanc-Chaléard.

Soutenue le 18-05-2015

à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Economie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec IDHE laboratoire UMR 8533 (laboratoire) .

Le président du jury était Philippe Rygiel.

Le jury était composé de Marie-Claude Blanc-Chaléard, Philippe Rygiel, Anne Dulphy, Sylvie Thénault, Gérard Noiriel, Gilles Pécout.

Les rapporteurs étaient Anne Dulphy, Sylvie Thénault.


  • Résumé

    À la croisée de l’histoire coloniale et de l’histoire de l’immigration en France, cette thèse se propose d’aborder sous un angle neuf le rôle des Italiens dans la colonisation et le peuplement des villes du littoral oriental de l’Algérie à travers le cas de Bône (Annaba). Elle s’appuie sur un corpus de sources récoltées en France (Paris, Aix-en-Provence, Toulon, Marseille), en Italie (Rome, Pouilles, Sardaigne) et en Algérie (Annaba, Constantine). Un premier axe est consacré à l’étude des politiques migratoires mises en place des deux côtés de la Méditerranée au cours du XIXe siècle pour réguler et contrôler les circulations croissantes entre l’Italie et l’Algérie. Un second s’articule autour des modalités d’installation des Italiens à Bône. Par le biais d’une étude socio-quantitative, les spécificités de l’installation et de l’intégration des étrangers sont étudiées dans un cadre urbain et colonial. Le troisième volet porte sur la place des Italiens dans la société coloniale algérienne de l’entre-deux-guerres. Il permet de resituer l’Algérie dans la politique africaine de l’Italie libérale et fasciste, et plus largement dans les rapports franco-italiens au Maghreb.

  • Titre traduit

    The Italians in Bône : mediterranean migration and settlement colonization in Algeria (1865-1940)


  • Résumé

    At the cross-road of the colonial history and immigration history in France, this PHD thesis proposes to address under a new angle the role of the Italians in the colonisation and settlement of the cities of Algerian western coastline, through the case of Annaba. It is based on a corpus of sources gathered in France (Paris, Aix-en-Provence, Toulon, Marseille), Italy (Rome, Puglia, Sardinia) and Algeria (Annaba, Constantine). A first axis is dedicated to the study of migration policies adopted in both sides of the Mediterranean Sea during the 19th century, which aimed at regulating and controlling the growing circulation between Italy and Algeria. The second axis deals with the modalities of settlement of Italians in Annaba. Through a socio-quantitative study, the specificities of the settlement and integration of foreigners are studied from an urban and colonial perspective. The third axis addresses the status of the Italians in the Algerian colonial society of the inter-war period. It enables to place back Algeria in the African policy of the liberal and fascist Italy, and furthermore in the relationships between Italy and France in Maghreb.

  • Titre traduit

    Gli Italiani a Bona : flussi migratori mediterranei e colonizzazione insediamento in Algeria (1865-1940)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.