Les écrivains italophones de la Corne de l’Afrique : mobilité, mémoire et recomposition identitaire

par Teresa Solis

Thèse de doctorat en Études romanes

Sous la direction de Silvia Contarini-Hak.

Soutenue le 27-03-2015

à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Lettres, langues, spectacles (Nanterre) .

Le président du jury était Christophe Mileschi.

Le jury était composé de Christophe Mileschi, Giuliana Benvenuti, Davide Luglio.

Les rapporteurs étaient Giuliana Benvenuti, Davide Luglio.


  • Résumé

    Depuis le début des années 1990, la publication en langue italienne d'oeuvres littéraires d’auteurs aux origines étrangères et aux parcours hétérogènes, a imposé à la critique une réflexion sur de nouveaux enjeux linguistiques, esthétiques et sociaux.Parmi ces écrivains il est possible de recenser un groupe qui présente des caractéristiques particulières, les écrivains originaires de la Corne de l'Afrique. Leur production littéraire a certainement contribué aussi bien à la réouverture du débat sur le colonialisme italien qu’à l’introduction des théories postcoloniales et à la définition de ce qu’on appelle désormais le postcolonial italien. Réciproquement, le développement des études postcoloniales dans l’aire italophone a encouragé ces auteurs à s’exprimer.Longtemps refoulée et occultée, l'expérience historique de la colonisation italienne en Afrique de l'Est peine encore aujourd’hui à trouver place dans une réélaboration culturelle. Comment l'appartenance de ces écrivains à une ancienne colonie peut-elle se manifester dans un pays qui ne s’est jamais vraiment penché sur son passé colonial ? Notre hypothèse est que l’écriture peut devenir un espace dans lequel ils tissent une nouvelle relation, à la fois avec un pays lointain auquel ils se sentent liés et avec le pays où et d’où ils écrivent, l’Italie. Ils mettent ainsi en place une stratégie qui leur permet d’entamer des processus de recomposition identitaire, tant sur le plan individuel que sur le plan collectif.Nous analyserons la production littéraire d'une dizaine d'auteurs. L'étude de leurs thèmes de prédilection et de leurs modalités d'écriture nous permettra de comprendre aussi si cette recomposition véhicule une image inédite des pays de la Corne de l’Afrique, ou bien si la nécessité de trouver un « espace de présence » en Italie l’emporte sur la portée innovatrice de leur imaginaire.

  • Titre traduit

    Italophone Writers from Horn of Africa : between mobility, memory and identity reorganization


  • Résumé

    Since the beginning of the 1990’s, Italian literary world and critic have been interested in linguistic, esthetic and social issues generated by Italian immigrant literature, in which we find writers of various backgrounds.Nevertheless, there is a group of authors displaying distinctive features whose members originate from the Horn of Africa. Their literary works participate to a renewal of interest for Italian colonial domination as well as for the debate on the introduction of postcolonial theories and the existence of a so-called Italian postcolonialism. Conversely, the interest and the development of postcolonial studies promote authors’ writings.Italian colonial domination in East Africa was rejected and hidden for a long time and still today it is a difficult issue to deal with. How can authors express their sense of belonging to former colonies in a country that has never looked at its colonial past? Our thesis statement is that writing enables the authors to restore understanding to often contradictory identities and thus rebuild their own space, both with regard to their social and ethnic background and to Italian society where these operations take place.This work aims at exploring how writing stories represents a strategy intended to make identity reorganization possible. The analysis of their favorite subjects will allow us to show whether this reorganization also conveys an unprecedented imaginary world from the Horn of Africa or if the necessity of finding a space to exist prevails over this really innovative storytelling.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.