Vivre sous la menace : ethnographie de la vie quotidienne des étrangers en situation irrégulière en France

par Stefan Le Courant

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Georges Augustins.


  • Résumé

    Cette thèse cherche à saisir, au plus près des expériences, ce que signifie pour les étrangers en situation irrégulière de vivre sous la menace de l’expulsion. L’interpellation policière susceptible de surgir à tout moment et le spectre de la reconduite à la frontière façonnent leur quotidien. Afin de garantir leur séjour sur le territoire français, les étrangers en situation irrégulière doivent constamment se confronter à d’innombrables questions auxquelles il leur est bien difficile de répondre : à qui puis-je faire confiance ? Où se situe le risque de l’arrestation ? Comment ne pas être découvert comme irrégulier ? La menace qui s’immisce dans les moindres replis de l’existence vient en troubler tous les repères. Vivre sous la menace impose alors, au-delà des seules tactiques de contournement et de dissimulation employées pour se soustraire aux contrôles policiers, de mener quotidiennement des investigations pour tenter de s’orienter au sein d’un univers opaque. C’est l’exploration de cette réalité déstabilisée qui fait l’objet de cette recherche. Sont ainsi analysés la perception, les contours et les effets de la menace. À partir d’un travail de terrain mené entre novembre 2005 et juin 2013, d’abord dans un local de rétention administrative de la région parisienne, puis à l’extérieur par le suivi des étrangers en situation irrégulière ayant échappé à leur expulsion, cette thèse interroge la politique de contrôle de l’immigration qui fait de la menace la forme de gouvernement d’une population.

  • Titre traduit

    Living Under the Threat of Removal : ethnography of the Everyday Life of Unauthorized Migrants in France


  • Résumé

    This research attempts to describe what it means to live with the constant threat of deportation in France. The everyday lives of undocumented migrants are shaped by imminent police arrests and the specter of deportation. In order to guarantee their stay in France, unauthorized migrants must confront questions that are often very difficult to answer: Who can I trust? Where does the risk of arrest lie? How can I hide the fact that I am undocumented? This threat is constantly present in every crevice of their existence. To live under the threat of deportation then is more than simply avoiding and deceiving the authorities; unauthorized migrants are forced to constantly evaluate and adjust to an unpredictable destabilized world. It is with this self-questioning that this dissertation is concerned; it aims at analyzing the forms the threat takes, the perception that individuals have of it, and the effects it has on their everyday existence.Based on ethnographic research carried out between November 2005 and June 2013, firstly in a detention facility in the Parisian suburbs, and then out of the detention center, following undocumented migrants who were not deported, this dissertation questions immigration policies that use threat as a form of governing a population.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.